MONTRÉAL - Après la deuxième joueuse mondiale Maria Sharapova plus tôt cette semaine, la Biélorusse Victoria Azarenka, première raquette au monde, s’est également retirée sur blessure de la Coupe Rogers, vendredi.

À écouter la Biélorusse s’adresser aux médias en début d’après-midi, on aura compris sans trop lire entre les lignes que le tournoi olympique de Londres aura laissé des séquelles.

«J’ai dépensé tellement d’énergie la semaine dernière que je n’ai pas eu le temps de récupérer. Mon corps le sent. La transition (ndlr: du gazon à la surface dure) s’est faite trop vite », a dit la gagnante de l'or olympique en double et du bronze en simple, qui affichait une mine sombre.

«Venir ici et m’entraîner a été trop dur pour mon genou. J’ai essayé hier (jeudi), mais aujourd’hui, c’est pire. Je ne vois pas pourquoi je jouerais si je ne peux même pas être à 50 pour cent de mon niveau.»

Selon ses dires, cette blessure est survenue à Montréal, pas à Londres.

«Elle n’est apparue que lorsque je suis arrivée ici, parce que j’ai compensé sur mon genou d’autres douleurs», a noté celle qui a confirmé qu’elle ne participera pas au tournoi de Cincinnati.

Maria Sharapova s’était désistée en raison d’un virus à l’estomac avant de disputer son premier match à la Coupe Rogers, mercredi. Azarenka n’a eu le temps que de disputer six jeux avant l’annulation de la séance à cause de la pluie, jeudi soir, face à l’Autrichienne Tamira Paszek qui accède ainsi au troisième tour.

Paszek accède donc au troisième tour, où elle affrontera Carla Suarez Navarro. La gagnante de ce duel sera confrontée à la cinquième tête de série, la Tchèque Petra Kvitova, qui a facilement défait la Française Marion Bartoli 6-1, 6-1, vendredi.