JO de Londres: Les Américaines abaissent un record vieux de 27 ans

Publication: Mis à jour:
Tianna Madison, Bianca Knight, Carmelita Jeter et Allyson Felix  (AFP/FRANCK FIFE)
Tianna Madison, Bianca Knight, Carmelita Jeter et Allyson Felix (AFP/FRANCK FIFE)

Les Américaines n'ont pas lésiné pour s'emparer du titre olympique du 4 x 100 m, vendredi, à Londres.

Tianna Madison, Allyson Felix, Bianca Knight et Carmelita Jeter ont uni leurs efforts pour battre un des plus vieux records du monde de l'athlétisme, qui datait du 6 octobre 1985.

Elles ont parcouru la distance en 40 s 82/100 pour améliorer la marque des Allemandes de l'Est de 55 centièmes de seconde (41,37).

Les Américaines ont dominé l'épreuve de bout en bout pour ainsi devancer les Jamaïcaines (41,41) et les Ukrainiennes (42,04) au fil d'arrivée.

Les Américaines vengeaient ainsi leur déconfiture de Pékin, où elles avaient été disqualifiées pour avoir laissé tomber le témoin. Les championnes en titre, les Russes, ont été écartées de la finale.

Médaillée d'or au 200 m, Allyson Felix en était à son deuxième titre à Londres. Quant à sa compatriote Jeter, elle récolte une troisième médaille, après celles d'argent au 100 m et de bronze au 200 m.

Dibaba doublée dans la dernière ligne droite

Championne du 5000 m et du 10 000 m à Pékin, ainsi que du 10 000 m à Londres, l'Éthiopienne Turinesh Dibaba semblait se diriger vers un nouveau doublé vendredi lors du 5000 m. Mais sa compatriote Meseret Defar en a décidé autrement.

Defar (15:04,25), championne olympique d'Athènes, a bondi devant Dibaba dans la dernière ligne droite pour lui ravir le titre.

Elle a été imitée par la Kényane Vivian Cheruiyot (15:04,73), elle-même championne du monde 2009 et 2011, qui a enlevé l'argent.

Dibaba (15:05,15 min) a dû se contenter du bronze.

Defar, 28 ans, avait terminé 3e à Pékin (2008) de même qu'aux Championnats du monde de Berlin (2009) et de Daegu (2011).

Les Jamaïcaines et les Américaines ont rendez-vous en finale

Championnes olympiques en titre, les Américaines se sont imposées dans leur vague de demi-finale du relais 4 x 400 m pour enregistrer le meilleur chrono de la soirée en 3:22,09.

Elles avaient pris une sérieuse avance grâce à leur troisième relayeuse Diamond Dixon. Médaillée de bronze au 400 m individuel, DeeDee Trotter a creusé l'écart pour confirmer la victoire des siennes.

Les Russes (3:23,11) et les Britanniques (3:25,05) ont atteint la prochaine étape grâce à leurs 2e et 3e places.

Les Jamaïcaines (3:25,13) ont également survolé leur vague demi-finale.

La deuxième athlète à s'élancer pour la Jamaïque, Shereefa Lloyd, a procuré une confortable avance à ses coéquipières, qui n'ont jamais été inquiétées par la suite. Elles se sont plutôt employées à creuser l'écart les séparant des Ukrainiennes (3:25,9) et des Françaises (3:25,94), 2e et 3e.

Les Nigérianes, qui ont terminé 4es de leur vague, ont quant à elles été repêchées pour la finale. Les coureuses de la République tchèque ont fait de même après avoir pris le 4e rang de la deuxième vague.

La finale aura lieu samedi.

Doublé turc au 1500 m

Dans une course ouverte en l'absence des trois médaillées des Jeux de Pékin, la Turquie a monopolisé les deux premières marches du podium du 1500 m féminin.

Asli Cakir Alptekin a remporté le titre olympique (4:10,23 min) après son succès au Championnat d'Europe 2012. L'athlète de 27 ans a réalisé la deuxième performance de la saison de la distance.

Cakir a devancé sa compatriote Gamze Bulut (4:10,40) et Maryam Yusuf Jamal, du Bahrein (4:10,74).

La championne en titre et auteur de la meilleure performance de la saison, la Marocaine Mariem Alaoui Selsouli, était également absente, écartée à l'aube des Jeux en raison d'un contrôle positif aux diurétiques.

Controverse au marteau

Au lancer du marteau, la Russe Tatyana Lysenko a décroché le titre olympique grâce à un jet de 78,18 m, battant au passage le record olympique.

Elle a eu le dessus sur la championne du monde de 2009, la Polonaise Anita Wlodarczyk (77,60 m), et l'Allemande Betty Heidler (77,13).

La troisième place avait auparavant été attribuée à la Chinoise Zhang Wenxiu, mais elle a ensuite été attribuée à Heidler.

Le 5e essai de l'Allemande avait initialement été jugé hors ligne, mais les officiels se sont ravisés pour lui attribuer une distance de 77,13 m. L'Allemande éclipsait ainsi la lanceuse chinoise (76,34) de la dernière marche du podium.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Jeux olympiques de Londres: Résumé du Jour 14
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction