Huffpost Canada Quebec qc

Le canoéiste Mark Oldershaw s'empare de la médaille de bronze aux Jeux

Publication: Mis à jour:
MARK OLDERSHAW
Getty Images

WINDSOR, Royaume-Uni - Deux amis ont gravi le podium olympique en canoë-kayak aux Jeux de Londres, mercredi.

Adam van Koeverden a remporté l'argent en K-1 1000 mètres, sa quatrième médaille en trois Olympiques. Et son partenaire d'entraînement Mark Oldershaw, le troisième d'une génération d'olympiens, a récolté le bronze au C-1 1000 mètres.

L'entraîneur Scott Oldershaw, le père de Mark, était fier de la réussite de ses protégés.

Van Koeverden, champion du monde en titre, a tenté de tirer du positif de sa médaille d'argent. Oldershaw, qui s'était contenté du 10e rang à Pékin en 2008, était enchanté de sa médaille de bronze.

«C'est très lourd mais c'est génial, a lancé avec un large sourire Oldershaw, médaille au cou. Et je vais la porter pendant un bon moment.»

Après avoir réalisé le meilleur départ, van Koeverden a cédé la médaille d'or au Norvégien Eirik Veras Larsen, ami et partenaire d'entraînement de longue date, dans les derniers 250 mètres.

Larsen, âgé de 36 ans, a été couronné champion olympique en 2004 et il a mérité l'argent en 2008 dans le K-1 1000m. Il a aussi gagné une médaille de bronze en K-2 500 m à Athènes.

Van Koeverden a gagné l'or et le bronze aux Jeux d'Athènes en 2004 et une médaille d'argent à Pékin. Il a obtenu l'or et l'argent au 500 mètres et le bronze au 1000 mètres. Il avait terminé huitième au 1000 mètres il y a quatre ans.

L'Ontarien de 30 ans avoue que sa déconvenue à Pékin a été difficile à avaler. Il avait remporté de nombreuses courses avant les Jeux de 2008 et il s'était mis beaucoup de pression.

«C'était comme si les gens comptaient mes deux médailles d'or pour acquises avant même mes épreuves et j'en ai gardé du ressentiment... Ç'a vraiment été difficile, comme c'est difficile de gagner une médaille d'argent aux Olympiques.»

Comme la plupart des gens, il a gagné en maturité au fil des ans. Sa déception mercredi a été atténuée par le respect pour ses rivaux, le fait de savoir qu'on ne peut pas gagner toutes les courses et qu'il a de nombreuses raisons d'être reconnaissant.

Mais, van Koeverden a été piqué au vif lorsque les journalistes lui ont demandé s'il n'était pas parti trop vite.

«J'ai commencé la course comme je le voulais, a-t-il répliqué. J'étais super à l'aise. Après 500 mètres, j'avais encore beaucoup d'énergie. Ce n'est pas comme si cela a foutu mes plans en l'air. Il y a simplement un gars dans le monde qui a été plus rapide que moi. Et je peux vivre avec ça.

«Sept milliards d'humains et un seul qui est meilleur que toi. Ça me va.»

Mais ce n'est pas l'or. Il a reconnu qu'il avait des sentiments partagés à propos de sa médaille d'argent. Quand il a retrouvé sa mère après la course, van Koeverden lui a dit que la médaille était de la mauvaise couleur.

«Elle m'a répondu, 'ce n'est pas important', a-t-il mentionné. Ça l'est pour moi, mais c'est impressionnant.»

Avant la course, il avait dit vouloir simplement aller le plus vite possible. «Je pense que je l'ai fait», a-t-il dit.

Mais il était venu à Londres pour gagner.

«Demain matin, cette médaille d'argent sera extraordinaire et impressionnante, a précisé Scott Oldershaw. Pour l'instant, il y a encore la déception de ne pas avoir gagné.»

Les deux Canadiens ont remporté leur médaille de façon très différente.

Van Koeverden a explosé au départ et il est resté en tête jusqu'à ce que Larsen le rattrape à l'approche de l'arrivée.

Oldershaw était pour sa part à une seconde du quatrième rang avec 250 mètres mais il a terminé en force pour se hisser sur le podium. L'Ontarien de 29 ans aurait même pu décrocher la médaille d'argent n'eut été de la charge furieuse à la fin de l'Espagnol David Cal Figuera. L'Allemand Sebastian Brendel, triple champion européen, a mérité l'or.

Pour Van Koeverden, ce duel avec son partenaire d'entraînement était du déjà-vu.

«Je pouvais voir Eirik du coin de l'oeil et j'ai pensé, ' je l'ai fait tant de fois.' J'ai réalisé ce dernier quart de course avec Eirik à mes trousses si souvent. Et j'ai fait de mon mieux dans les circonstances.»

Larsen a été le plus rapide lors des 250 derniers mètres. Van Koeverden, le meilleur lors des trois chronos intermédiaires, a inscrit le deuxième temps au dernier.

Larsen l'a emporté en trois minutes 26,462 secondes, devant van Koeverden (3:27,170) et l'Allemand Max Hoff (3:27,759), double champion du monde.

«Larsen a réalisé une course fantastique. Probablement sa meilleure course dont j'ai été témoin depuis qu'il a gagné à Athènes», a mentionné Scott Oldershaw.

Dans la finale B du K-2 1000 mètres, Hughues Fournel, de Lachine, et Ryan Cochrane, de Windsor, en Ontario, ont terminé quatrièmes.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Jeux olympiques de Londres: Résumé du Jour 12
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction