Huffpost Canada Quebec qc

Russell Brand revient sur son passé de toxicomane dans un documentaire diffusé par la BBC 3 (VIDÉOS)

Publication: Mis à jour:
RUSSELL BRAND
Russell Brand dans la peau du chanteur Aldous Snow, héros drogué du film "American Trip" | Universal

PEOPLE - Les premières images du documentaire sur le passé de toxicomane de Russell Brand ont été dévoilées en présence de la star britannique. Programmé sur la BBC 3, intitulé Russell Brand: From Addiction to Recovery, ce film doit revenir sur la période d'addiction du comédien, longtemps accro aux drogues dures. L'ex-petit ami de Katy Perry est revenu plusieurs fois sur ce passé qu'il ne cache pas.

The Sun vient ainsi de révéler la présence dans le documentaire d'images de Russell Brand fumant de l'héroïne assis en tailleur sur le parquet d'un appartement sans meubles dans le quartier de Hackney. Extraits que la star visionne et commente dans une suite de l'hôtel Savoy à Londres. Brand, alors la vingtaine, se trouve dans ce qu'il appelle une "situation de junkie". Le passage est une manière d'illustrer les conséquences de la drogue sur sa personne puisqu'après en avoir consommé, il fixe la caméra, les yeux dans le vide.

"J'étais un vrai petit junkie. C'est maintenant que vous vous rendez compte que c'est une maladie. Ce n'est pas grave si j'étais assis dans un petit appart' de Hackney plutôt qu'au Savoy comme maintenant. Je suis jaloux du moi de l'époque. L'argent, la célébrité, le pouvoir, le sexe, les femmes, cela ne fait aucune différence. Rien de tout ça n'est important. J'aurais toujours préféré être dépendant de la drogue."

Malgré cette concession, Brand est "propre" depuis dix ans et parle de l'héroïne comme un souvenir. La vidéo amateur, filmé par un ami, est inclue dans le documentaire. " Les conséquences de mes actions ont affecté beaucoup de personnes. L'héroïne est une drogue gourmande. Elle vous prendra tout. D'abord elle demande de l'argent. Ensuite ce sont vos amis, votre famille, votre voiture, votre maison."

"Et puis elle a besoin de parties de votre corps. À la fin je me retrouvais avec gens à qui il manquait un œil ou des membres. Vous en prenez jusqu'à ce que la vie vous échappe. La drogue vous réclame tout et vous lui donnerez volontiers plutôt que de l'abandonner."

En avril dernier, le comédien s'était présenté devant un comité composé de parlementaires britanniques chargés de travailler sur les lois en matière de drogue. Il avait appelé à une approche plus "compassionnelle" vis- à-vis des accros aux drogues dures.

"En considérant que l'addiction est une maladie, en offrant la possibilité d'un traitement plutôt qu'une action punitive, nous pouvons empêcher ces gens de commettre des crimes", avait expliqué Brand, illustrant ses propos d'anecdotes sur son propre combat contre l'héroïne. "Personnellement, j'étais un criminel à l'époque de mon addiction en vertu de cette addiction et des moyens que j'empruntais pour avoir de l'argent pour me payer ces drogues."

Selon Le Guardian, Brand avait livré un plaidoyer sincère, ponctué de quelques blagues et d'une citation du rappeur de Tupac Shakur. "Je pense qu'il y a un besoin d'amour et de compassion pour toutes les personnes concernées. Si certaines ont un comportement criminel, alors elles doivent être traitées selon la loi. Et vous devez leur offrir aussi un traitement."

Brand s'est toujours érigé comme une des personnalités les plus engagées dans la lutte contre les addictions, implorant la société de changer sa manière de faire avec les drogués. Après la mort de la chanteuse Amy Winehouse en 2011, Brand avait notamment rédigé un billet émouvant publié sur son blog en l'honneur de son amie (lien en anglais). Il défendait au passage des traitements plus appropriés pour les drogués, qu'il considère comme des malades potentiellement en phase terminale.

"L'addiction est une maladie sérieuse. Elle se termine soit par la prison, soit par un institut spécialisé, soit par la mort. Nous devons adapter notre idée de l'addiction, non pas comme un crime ou une forme de romantisme, mais comme une maladie qui peut tuer."

Découvrez dans le vidéorama ci-dessus Russell Brand en quelques clips et extraits:

Close
Russell Brand, filmographie en musique
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée