Huffpost Canada Quebec

Duchesneau n'a pas le monopole de la lutte contre la corruption, dit Françoise David

Publication: Mis à jour:
FRANCOISE DAVID
Caroline d'Astous

MONTRÉAL - Québec solidaire aurait certes accueilli à bras ouverts Jacques Duchesneau, mais le parti rappelle qu'il n'a pas le monopole de la lutte contre la corruption au Québec.

La coporte-parole de Québec solidaire, Françoise David, a reconnu dimanche que la Coalition avenir Québec avait une candidature de poids avec M. Duchesneau — l'ancien chef de l'Unité anticollusion du ministère des Transports —, soulignant toutefois que son parti a déjà déposé deux rapports importants sur la collusion dans la classe politique.

Elle a tenu à lui rappeler que son parti était, «depuis plusieurs années, un véritable champion de la lutte contre la corruption».

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a confirmé dimanche matin la candidature de Jacques Duchesneau dans la circonscription de Saint-Jérôme, dans les Laurentides.

Mme David a invité du même souffle M. Duchesneau à signer le projet de déclaration commune de Québec solidaire. Au jour 1 de la campagne électorale, Québec solidaire a déposé auprès de tous les autres partis ce document, présenté par Mme David comme une forme d'engagement à lutter, tous partis confondus, à lutter contre la collusion.

Aucun parti n'a voulu le faire jusqu'à présent, a-t-elle poursuivi, la CAQ comprise.

Selon elle, si M. Duchesneau apposait sa signature à ce document, il pourrait démontrer que Québec solidaire et la CAQ veulent «vraiment» s'engager dans une lutte contre la corruption.

Par ailleurs, Mme David a indiqué que son parti n'avait pas approché M. Duchesneau pour être candidat. Toutefois, elle l'aurait sans doute bien accueilli si l'ancien policier avait courtisé Québec solidaire.

«Évidemment, on aurait aimé qu'il fasse un autre choix, mais c'est le sien, il est légitime. J'imagine qu'il se sent plus près idéologiquement de la CAQ, c'est son choix», a poursuivi la coporte-parole de Québec solidaire, ajoutant que son parti respectait tout le travail accompli par M. Duchesneau.

Le rapport déposé par M. Duchesneau alors qu'il dirigeait l'Unité anticollusion a mené le gouvernement Charest à ouvrir une commission d'enquête publique dans le dossier.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Les chefs en campagne
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Jacques Duchesneau officiellement candidat de la CAQ | Élections ...

Duchesneau:Charest se défend de l'avoir provoqué | Métro

Duchesneau n'inquiète pas Charest

Jacques Duchesneau, visage de la lutte contre la corruption à la CAQ

Jean Charest ouvre la porte de la CAQ à Duchesneau | Le Devoir

Duchesneau à la CAQ : Charest fustige, Marois évite | Élections ...

Duchesneau pas seul à lutter contre la corruption

Duchesneau à la CAQ: Marois reste muette

Duchesneau: «Une arme de destruction massive», dit Gignac

Duchesneau : pas une source d'inquiétude pour Charest

Jacques Duchesneau se joint à la CAQ