Le Britannique Andy Murray a fait exploser le public du central de Wimbledon, dimanche, en remportant la médaille d'or. Il a surclassé le Suisse Roger Federer 6-2, 6-1 et 6-4.

Murray obtient donc avec panache sa revanche sur la finale du tournoi de Wimbledon, où il était passé à côté de son match disputé contre Federer.

Murray a dominé tous les aspects du match, ne laissant aucune chance au Suisse, peut-être usé par sa demi-finale marathon. Il a obtenu sa première balle de match sur un as et a conclu sa finale avec un autre. Sans appel.

L'athlète écossais, qui succède à l'Espagnol Rafael Nadal au palmarès, s'offre là le plus beau titre de sa carrière. Il est le premier Britannique champion olympique en simple depuis Arthur Gore, qui avait remporté l'or à Londres en 1908.

Andy Murray a parfaitement géré cette rencontre, avec un toucher de balle extraordinaire.

Roger Federer n'a trouvé aucune faille dans le jeu du Britannique, et la médaille d'or lui échappe à nouveau. C'est la seule récompense qui manque à son palmarès.

Pour Federer, c'est une toute première médaille olympique en simple en trois rendez-vous.

Fort de son titre, Andy Murray disputera plus tard la finale du double mixte avec sa compatriote Laura Robson face aux Bélarussiens Victoria Azarenka et Max Mirnyi.

Del Potro fait de bronze

L'Argentin Juan Martin Del Potro a sorti le Serbe Novak Djokovic en deux manches de 7-5 et 6-4 pour gagner la médaille de bronze.

Après avoir perdu son match marathon de demi-finale contre Federer, l'Argentin s'est rattrapé avec brio face au numéro deux mondial.

Le match a été interrompu près d'une heure par la pluie, au moment où Djokovic menait 3-2. À leur retour sur le terrain, c'est Del Potro qui s'est montré le plus incisif, prenant le service adverse à 5-5.

L'Argentin est parvenu à contenir le Serbe dans les échanges du fond du court et à briser le service de son adversaire de nouveau pour mener 2-1 dans la deuxième manche. Le tout s'est conclu en 1 heure 48 minutes.

Pour Djokovic, médaillé de bronze à Pékin, c'est une autre défaite sur gazon après sa demi-finale perdue à Wimbledon contre Federer.

C'est une première médaille olympique pour l'Argentine à ces Jeux de Londres.


Loading Slideshow...
  • Adam van Koeverden

    <strong>Canoë/Kayak</strong> Le kayakiste d'expérience détient une médaille olympique de chaque couleur et voudra augmenter sa collection à Londres. Van Koerverden, qui était le porte-drapeau canadien lors des cérémonies d'ouverture de 2008, devrait bien faire lors de l'épreuve du 1000 mètres au K1. L'homme de 30 ans, qui est originaire d'Oakville en Ontario, a remporté le titre mondial sur cette distance l'an dernier en Hongrie.

  • Émilie Heymans

    <strong>Aquatiques: Plongeon</strong> Triple médaillée olympique, l'athlète de 30 ans tentera de devenir la première plongeuse de l'histoire à gagner une médaille lors de quatre Jeux olympiques d'affilée aux Jeux de Londres. Après avoir connu ses succès à la tour de 10 mètres, Heymans a décidé de faire la transition au tremplin de 3 mètres après les Jeux de Pékin. En plus de prendre part à l'épreuve individuelle à Londres, elle disputera l'épreuve du 3 mètres synchro avec sa jeune coéquipière Jennifer Abel.

  • Alexandre Despatie

    <strong>Aquatiques: Plongeon</strong> Il s'agira des quatrièmes Jeux d'été auxquels participera l'athlète lavallois de 27 ans. Il a remporté la médaille d'argent au tremplin de trois mètres chez les hommes lors des deux derniers Jeux, mais sa préparation a été sérieusement ralentie en juin quand il a subi une lègère commotion cérébrale après avoir heurté la planche de la tête lors d'un entraînement en Espagne.

  • Simon Whitfield

    <strong>Triathlon</strong> Le champion olympique du triathlon lors des Jeux de l'an 2000 continue à bien faire à 37 ans. Après avoir décroché l'or à Sydney, en Australie, Whitfield a peiné lors des Jeux de 2004 à Athènes, avant de se relever pour remporter l'argent quatre ans plus tard à Pékin. Le résidant de Victoria, en Colombie-Britannique, a intensifié son entraînement cette année pour être en mesure de rivaliser avec des athlètes plus jeunes sur le parcours olympique de Londres.

  • Milos Raonic

    <strong>Tennis</strong> On peut s'attendre à des cris épatés quand Raonic se présentera sur le terrain du All-England Club. Raonic est doté d'un service puissant et le reste de son arsenal n'est pas non plus à dédaigner. Il a remporté des victoires contre certains des meilleurs joueurs du monde au cours de la dernière année. L'Ontarien de 21 ans pourrait en épater plus d'un au domicile du tournoi de Wimbledon.

  • Ryan Cochrane

    <strong>Aquatiques</strong> Cochrane est un des meilleurs espoirs de podium parmi les nageurs canadiens. L'homme de 23 ans, qui est originaire de Victoria en Colombie-Britannique, a remporté la médaille de bronze à l'épreuve de style libre sur 1500 mètres il y a quatre ans. Il participera cet été à Londres aux épreuves de style libre sur 400 et 1500 mètres. Cochrane détient la marque canadienne sur ces deux distances.

  • Christine Girard

    <strong>Haltérophilie</strong> Après avoir échoué au pied du podium aux Jeux de Pékin en 2008, elle ambitionne à 27 ans de devenir la première Canadienne à remporter une médaille olympique en haltérophilie féminine à Londres. Médaillée d'or aux Jeux du Commonwealth 2010 et aux Jeux panaméricains l'automne dernier, elle s'est classée septième aux derniers championnats du monde dans la catégorie des 63 kilos.

  • Martine Dugrenier

    <strong>Lutte: libre</strong> Triple championne du monde, la lutteuse de 33 ans règne sur la catégorie des 67 kilos. À Londres, elle veut racheter sa contre-performance de 2008 lorsqu'elle s'est contentée du 5e rang alors qu'on la voyait sur le podium. Elle entend surtout tirer un trait sur un incident avec son entraîneur survenu à Pékin qui l'a empêchée de profiter pleinement de sa première expérience olympique.

  • Clara Hughes

    <strong>Cyclisme</strong> Elle a près de 40 ans mais ne donne aucun signe de ralentissement. Hughes, qui s'est hissée sur le podium en patinage de vitesse lors des trois dernières olympiades d'hiver, chevauchera de nouveau un vélo à Londres. Ce sera sa première participation à des Jeux d'été depuis ceux de Sydney, en 2000. La femme originaire de Winnipeg, qui s'est depuis installée à Sutton, avait remporté deux médailles de bronze lors des épreuves de cyclisme sur route aux Jeux d'Atlanta, en 1996.

  • Mary Spencer

    <strong>Boxe</strong> La boxeuse Mary Spencer, triple championne du monde, a encaissé sa première défaite en plus d'un an en avril dernier, avant d'en encaisser une deuxième un mois plus tard dès le premier combat de sa participation aux championnats du monde. L'athlète de 27 ans, qui provient de Windsor en Ontario, a eu besoin d'un laisser-passer pour participer aux Jeux de Londres. Elle espère renouer avec les performances qui lui ont permis de remporter l'or aux Jeux panaméricains, l'automne dernier.