NOUVELLES

Tara Whitten, Gillian Carleton et Jasmin Glaesser remportent le bronze en poursuite féminine par équipes à Londres

04/08/2012 07:10 EDT | Actualisé 04/10/2012 05:12 EDT
AFP

LONDRES - Le Canada a remporté le bronze en poursuite féminine par équipes, samedi, au Vélodrome olympique.

Tara Whitten, d'Edmonton, Gillian Carleton, de Victoria, et Jasmin Glaesser, de Coquitlam, en C.-B., se sont inclinées devant les Britanniques au premier tour, mais ont été suffisamment rapides pour vaincre l'Australie et gagner la médaille de bronze.

Les Canadiennes ont maintenu une vitesse moyenne de 54,52 kilomètres à l'heure et ont signé un chrono de trois minutes 17,915 secondes. Les Australiennes ont enregistré un temps de 3:18,096.

Après un bon départ, le Canada a été rattrapé par l'Australie. Les deux équipes se sont échangé la tête à plusieurs reprises, mais les Canadiennes ont terminé en force.

«Nous savions que ce serait une vraie bagarre, a noté l'entraîneure de l'équipe Tanya Dubnicoff en commentant la course. C'est comme si nous avions baissé la tête et foncé dans la bataille.»

La Grande-Bretagne, qui a établi un troisième record mondial en deux jours, a vaincu les États-Unis en finale. Les favorites de la foule ont déclassé les Américaines grâce à un chrono de 3:14,051, soit plus de cinq secondes de moins que les États-Unis (3:19,727).

Les Britanniques Dani King, Laura Trott et Joanna Rowsell ont donc pu faire un tour d'honneur afin de célébrer leur triomphe.

En poursuite féminine par équipes, des groupes de trois cyclistes parcourent trois kilomètres.

«C'est extraordinaire», a déclaré une Whitten rayonnante lors d'une entrevue accordée à un attaché de presse de Cyclisme Canada.

«Hier (vendredi), nous étions un peu déçues de notre course, surtout que nous étions si proches des deuxième et troisième places. Il nous a fallu nous regrouper et modifier légèrement l'ordre des tours de piste. Je suis vraiment fière de la façon dont nous nous sommes reprises aujourd'hui. Quel sentiment incroyable d'avoir réussi.»

Les Canadiennes avaient gagné le bronze aux mondiaux en avril, derrière les Britanniques et les Australiennes. La Grande-Bretagne avait alors établi un record mondial.

Les partisans réunis dans le Vélodrome de 6000 places ont été bruyants afin d'encourager les cyclistes sur la piste de 250 mètres, particulièrement les Britanniques. Plusieurs Union Jacks étaient visibles dans la foule, mais on pouvait aussi voir quelques drapeaux canadiens.

Le sort a été plus cruel pour le Canadien Zach Bell, qui participe à l'omnium masculin en cyclisme sur piste. Médaillé d'argent aux derniers championnats du monde, Bell a connu un départ difficile à Londres puisqu'il se retrouve au neuvième rang à l'issue de la première de deux journées de compétition.

L'omnium regroupe six épreuves en deux jours: le tour lancé, la course aux points de 30 kilomètres, la course éliminatoire, la poursuite individuelle de 4 kilomètres, le scratch de 15 kilomètres et le contre-la-montre d'un kilomètre. Le gagnant de chacune des manches obtient un point, le deuxième deux points et ainsi de suite, le champion étant le cycliste qui en comptera le moins.

«Ce n'est pas un bon départ, manifestement, mais je ne sais trop pourquoi», a avoué Bell, qui était pourtant satisfait de ses résultats à l'entraînement.

Aux championnats du monde, au mois d'avril, Bell affichait 28 points après les six épreuves. A l'issue des trois premières à Londres, il en compte déjà 30.

L'athlète de 29 ans de North Vancouver, est un ex-champion de la Coupe du monde à l'omnium. Il avait terminé septième de la course aux points aux Jeux de Pékin en 2008.

Il a également été cinquième au tour lancé de l'omnium durant les Mondiaux plus tôt cette saison.

INOLTRE SU HUFFPOST

JO 2012: dix Canadiens à surveiller