Huffpost Canada Quebec qc

« Les Argonautes » : voyage dans l'espace à Télé-Québec

Publication: Mis à jour:
ARGONAUTES TELEQUEBEC
(Crédit photo: Télé-Québec) | Tele-Quebec

Avec « Les Argonautes », Télé-Québec convie les enfants de 6 à 8 ans à un voyage en vaisseau spatial, où ils feront la connaissance de personnages colorés et amusants, dotés de pouvoirs surnaturels étonnants.

Les journalistes étaient invités mercredi à découvrir l'Argo, la navette dans laquelle se joueront les intrigues de ce nouveau rendez-vous quotidien, qui prendra l'antenne en janvier 2013, en remplacement de « Kaboum », qui tirera sa révérence en décembre après six ans en ondes. Les représentants de la presse ont ainsi pu jeter un œil aux décors sophistiqués et rencontrer les comédiens de cette production de la boîte Pixcom.

L'action des « Argonautes » se déroule au début du 22e siècle, plus précisément en 2175. Le commandant Maximilien (Martin Laroche) a été mandaté pour mettre sur pied une armada qui explorera les moindres recoins de notre galaxie. À bord de l'Argo, des scientifiques et leur famille navigueront de surprises en rencontres, et seront appelés à réagir rapidement aux imprévus. Ils croiseront notamment la route de Xodias l'Upsilien (Pierre-Luc Houde), dont la planète a été aspirée par un grand trou noir.

Plusieurs éléments de science-fiction ont été intégrés à la trame des « Argonautes », afin de stimuler la créativité et l'imagination des jeunes téléspectateurs. Par exemple, dans l'histoire, tous les bambins de la Terre ont reçu, en rêve, une formule mathématique indéchiffrable, qui leur conférera à chacun un « gène spécial », une habileté qui leur est propre. La mission de nos héros sera également parsemée de dangers, alors que les Serpilleurs, des pirates de l'espace, leur donneront beaucoup de fil à retordre. Heureusement, leur cadence de déplacement, la « vitesse grand V », leur permettra d'éviter bien des écueils...

Au générique de la série figurent les noms de Marie-Laurence Moreau, Marie-Ève Bertrand, Alex Bisping, Marie-Évelyne Lessard, Éric Paulhus et Frédéric Desager. Ce dernier, dans la peau du méchant Drüs, un extraterrestre de la race des « Wouk-Wouk », a beaucoup fait rigoler son public d'un jour, mercredi, avec son costume aux teintes criardes.

Quant aux six tout-petits qui partagent la vedette avec les adultes, ils ont été choisis sur la base de leur expérience, mais aussi de leurs traits de caractère similaires à ceux des personnages qu'ils incarnent. Antoine-Olivier Pilon, dont on a pu apprécier le talent dans le film « Frisson des collines », y tient notamment le rôle de l'intrépide William, un préadolescent féru de sports extrêmes et de « scooter spatial ».

Donner des outils

Fidèle à son engagement de divertir et d'éduquer les gamins d'âge scolaire, Télé-Québec souhaitait, avec « Les Argonautes », proposer un produit véhiculant des valeurs sociales, collées à la réalité des écoliers d'aujourd'hui.

« Les enfants de 6 à 8 ans sont assujettis à plein d'adaptations et de découvertes, a noté Marie-Hélène Fortier, productrice déléguée du projet. Le passage de la garderie à l'école, les déménagements, les familles reconstituées, ce sont toutes des situations où ils doivent s'adapter. On voulait donc leur donner des outils pour qu'ils acquièrent de la confiance. Le concept a été bâti autour de ça. On a toujours le souci de rencontrer des objectifs liés au développement de l'enfant.»

52 épisodes de 30 minutes des « Argonautes » sont en cours de tournage, lequel s'est amorcé à la mi-mars et se poursuivra jusqu'au 17 août. L'auteure, Rachel Cardillo, et son équipe planchent actuellement sur l'écriture d'une deuxième saison.

On ignore encore quelle case-horaire sera attribuée à l'émission, mais celle-ci devrait assurément être diffusée en fin d'après-midi ou en début de soirée.