Huffpost Canada Quebec qc

Alouettes: Le receveur Jamel Richardson croit que le meilleur est à venir

Publication: Mis à jour:
JAMEL RICHARDSON
Jamel Richardson. (Archives) | Getty Images

MONTRÉAL - Les statistiques de Jamel Richardson sont à la baisse cette saison, mais le meilleur receveur des Alouettes de Montréal croit que le meilleur est à venir.

Le demi inséré de six pieds trois pouces a mené la LCF avec 112 attrapés et 1777 verges de gains l'an dernier, alors qu'il était clairement la cible favorite du quart Anthony Calvillo, un an après la retraite du vétéran Ben Cahoon.

Avec cinq matchs disputés cette saison, Richardson est au 12e rang dans la ligue avec 300 verges de gain et 22 attrapés. Après avoir capté 11 passes de touché la saison dernière, il est toujours en quête de sa première.

«Les statistiques ne me dérangent pas, a déclaré Richardson mercredi. La coupe Grey m'importe. Les bonus à la fin de l'année m'importent aussi. Le fait d'aider mon équipe à gagner est la chose la plus importante.»,

Les Alouettes (2-3) connaissent leur pire départ depuis 2008. S'ils perdent vendredi face aux Blue Bombers, à Winnipeg, ils afficheraient un rendement de 2-4 pour la première fois depuis leur retour à Montréal en 1996.

Tenu à l'écart du jeu lors des deux derniers matchs en raison d'une blessure à l'arrière de la cuisse, Brian Bratton sera de retour. Il devrait donc aider Calvillo, qui pourra bénéficier des services de tous ses receveurs expérimentés.

Presque inchangée depuis la saison dernière, l'attaque des Alouettes est une énigme, jusqu'ici cette saison.

Calvillo continue de mener au chapitre des verges par la passe avec 1633. Ses 11 passes de touché le placent au deuxième rang derrière le quart des Tiger-Cats Henry Burris, qui en a 15. L'attaque est toutefois inconstante: elle qui domine pendant un quart ou deux avant de tomber à plat.

Le quart de 39 ans distribue aussi le ballon différemment. Brandon London mène ses receveurs avec 19 attrapés et 357 verges suivi par S.J. Green, qui compte 22 attrapés et 345 verges. Richardson vient au troisième rang.

«Je dois être patient et tout va débloquer, a dit Richardson. Le retour de Bratton nous aidera définitivement.

«Il était au sommet de sa forme avant de se blesser. Il était notre meilleur receveur. Ce sera excitant de tous se retrouver vendredi.»

Calvillo a indiqué qu'il serait difficile pour n'importe quel joueur d'égaler les statistiques de 2011 de Richardson, surtout que les adversaires se sont ajustés. Dans la défaite de 23-20 contre Toronto, il a tout de même réussi 82 verges de gain même s'il devait souvent composer avec deux couvreurs.

«Il y a toujours de grandes attentes pour cette équipe et il n'y échappe pas, a dit Calvillo. Nos adversaires savent qu'il est dominant et ils font tout pour l'arrêter.»

Reste à voir si les Bombers seront en mesure d'accomplir cette mission devant leurs partisans vendredi. Le botté d'envoi sera donné à 20h30.