POLITIQUE

Charest prononce un discours électoral à Saguenay

30/07/2012 10:17 EDT | Actualisé 30/09/2012 05:12 EDT
AgenceQMI

La campagne électorale n'est pas encore déclenchée au Québec, mais le premier ministre Jean Charest a déjà enfilé son habit de chef du Parti libéral (PLQ). Il a tenté de galvaniser ses troupes à Saguenay, lundi soir, alors qu'il présentait les cinq candidats qui porteront les couleurs de sa formation dans la région.

« Le choix qui se présente aux Québécois, c'est vraiment un choix de société. Voulons-nous vivre dans une société qui se respecte les uns les autres? Où on respecte les lois, où on respecte la démocratie? Ou est-ce que les Québécois préfèrent le choix de Mme Marois : les référendums et la rue? » — Jean Charest

Dans un discours à forte saveur électorale devant près de 200 militants réunis à la Pulperie de Chicoutimi, Jean Charest a particulièrement mis l'accent sur l'économie et la loi et l'ordre, tout en attaquant la chef du Parti québécois, Pauline Marois.

« Je peux vous dire que le choix est clair. Nous voulons une société juste. Nous voulons une société démocratique. Nous voulons une société où on respecte les Québécois. Et une société où le gouvernement se tient debout », a ajouté le premier ministre, en faisant allusion au conflit étudiant.

M. Charest, qui refuse toujours de confirmer la date du déclenchement des élections, a également fait la promotion du Plan Nord, qualifiant la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean de « rampe de lancement » pour ce projet. Un plan qui, selon le premier ministre, ne concerne pas qu'une génération, mais « deux, voire trois ».

« Nous avons la chance d'avoir un projet qui va générer de l'emploi et de la croissance économique », a-t-il dit, ajoutant que les péquistes ont « une autre priorité que l'emploi et l'économie ». « Il faudra se battre, se tenir debout, car certains vont s'opposer à ce projet », a-t-il soutenu.

Le chef du PLQ a également dressé son bilan après neuf ans au pouvoir, et surtout celui des quatre dernières années, au moment où la crise économique plombe l'Europe et les États-Unis. « Nous avons pris un engagement en 2008, envers tous les Québécois, de passer à travers la plus grave crise financière et économique que le monde ait connu depuis les années 30. Et le Québec a connu une meilleure performance que partout dans le monde », s'est félicité M. Charest.

Lors de la dernière élection, le Parti libéral n'a fait élire qu'un député dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les quatre autres sièges ont été remportés par le Parti québécois.

Manifestation étudiante

Une cinquantaine d'étudiants et de citoyens ont par ailleurs manifesté en marge de cette assemblée partisane pour dénoncer la hausse des droits de scolarité. Deux personnes ont été arrêtées.

Une escarmouche a éclaté entre les policiers et les manifestants au moment où Jean Charest terminait son point de presse. La bousculade a commencé lorsque les manifestants ont voulu bloquer l'accès au site. Les policiers ont procédé à deux arrestations, mais personne n'a été blessé.

Cette scène pourrait se reproduire au cours de la campagne électorale, puisque les associations étudiantes comptent s'inviter dans le débat politique.

Les étudiants sont prêts pour la campagne et tâcheront de rappeler le « bilan des libéraux », a souligné lundi la présidente de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), Martine Desjardins.

INOLTRE SU HUFFPOST

Photos humoristiques des chefs
Ils ne se représentent pas