Tunnel Viger: mise en demeure de Québec aux concepteurs des travaux

Publication: Mis à jour:
PARALUME
PC

Le gouvernement du Québec réclame 3,45 millions de dollars au consortium qui était responsable des travaux dans le tunnel Viger lors de l'effondrement d'un paralume de béton sur l'autoroute 720 le 31 juillet 2011.

D'après des informations obtenues par Radio-Canada, le gouvernement du Québec a fait parvenir la semaine dernière une mise en demeure aux trois firmes de génie-conseil qui formaient le consortium responsable des travaux de réfection du tunnel lorsque l'effondrement s'est produit.

Selon les informations dont nous disposons, la mise en demeure réclame 3,45 millions de dollars aux firmes Dessau, Cima+ et SNC-Lavallin. Le consortium de firmes de génie-conseil était responsable de la conception des travaux de réfection du tunnel.

Cette somme doit servir à rembourser les coûts liés à la stabilisation de la structure et au nettoyage du tunnel Viger après l'effondrement d'une poutre et du paralume qu'elle soutenait.

L'an dernier, le gouvernement du Québec avait fait savoir rapidement qu'il demanderait des comptes aux firmes responsables de la conception des travaux de réfection qui auraient affaibli la structure, conduisant à son effondrement.

Un rapport d'expert du ministère des Transports avait conclu à l'époque que les travaux de conception avaient été réalisés de façon inappropriée.

Quant à l'entrepreneur qui réalisait les travaux, Laco Construction, il n'est pas sommé de rembourser d'argent au gouvernement du Québec.

Ce dernier avait par ailleurs intenté une poursuite de 1,8 million de dollars contre le gouvernement du Québec dans cette affaire. Dans sa mise en demeure, le gouvernement demande à Laco Construction de retirer sa poursuite.

Mise en demeure du ministère des Transports du Québec

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
La saga des paralumes
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction