Des funérailles publiques seront célébrées jeudi à Montréal pour Jun Lin

Publication: Mis à jour:
JUN LIN MOTHER
CP

MONTRÉAL - Des funérailles publiques seront célébrées ce jeudi pour Jun Lin, dont le meurtre a attiré l'attention de tout le Canada.

Une porte-parole de l'université Concordia, Clea Desjardins, a indiqué que les funérailles auront lieu au Centre funéraire Côte-des-Neiges, à Montréal.

M. Lin étudiait l'informatique à l'université Concordia, qui a organisé une campagne de souscription pour sa famille, et qui compte désormais décerner un prix à sa mémoire.

Une cérémonie publique a eu lieu la fin de semaine dernière pour M. Lin. Sa mère a alors raconté avec émotion l'impact foudroyant que la tragédie a eu sur sa famille.

Le torse de M. Lin avait été retrouvé le 29 mai dernier dans une valise déposée dans les ordures à l'arrière d'un appartement du quartier Côte-des-Neiges, à Montréal. La même journée, son pied a été retrouvé dans un colis posté au Parti conservateur du Canada à Ottawa. Sa main, elle aussi dans un colis, a quant à elle été découverte dans un bureau de Postes Canada à Ottawa.

Son autre main et son autre pied ont été découverts le 5 juin dans des colis envoyés à deux écoles de Vancouver. Finalement, sa tête a été retrouvée le 1er juillet au parc Angrignon, à Montréal.

Le présumé auteur du meurtre, Luka Rocco Magnotta, a été arrêté le 4 juin à Berlin au terme d'une chasse à l'homme internationale. Il a été extradé à Montréal le 18 juin, et accusé de meurtre prémédité le lendemain. Magnotta a plaidé non coupable.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Arrestation de Luka Rocco Magnotta
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Service religieux pour Jun Lin en présence de ses parents | Le Devoir

Service religieux à la mémoire de Jun Lin samedi | Affaire Magnotta

La mère de Lin Jun se convertit au christianisme, «la parole de Dieu ...

La douleur des parents de Lin Jun (ENTREVUE)

Des funérailles publiques pour Lin Jun organisées jeudi

Magnotta : la mère de la victime se confie