(Relaxnews) - Une nouvelle étude publiée le 21 juillet dans la revue The Lancet classe les pays du monde selon leur paresse, évaluant par un pourcentage leur niveau d'inactivité physique. Il en ressort que Malte, l'Arabie Saoudite et le Royaume-Uni figurent parmi les pays les moins actifs, alors que les Pays-Bas et le Bangladesh sont les plus actifs.

Aux États-Unis, 41% de la population ne répond pas aux critères d'activité physique hebdomadaire énoncés par l'étude, qui comprennent de la marche rapide pendant au moins 30 minutes cinq fois par semaine ou de l'exercice plus poussé pendant 20 minutes trois fois par semaine. Au Royaume-Uni, 63,3% de la population est considérée comme inactive contre 32,5% en France, selon ces critères.

L'île de Malte, ancienne colonie britannique, s'est classée en première place, avec 71,9% d'adultes sédentaires. En Arabie Saoudite, on dénombre, 68,8% de personnes inactives, chiffre proche de la Serbie, où elles sont 68,3%.

Les pays les plus actifs

Parmi les pays qui ne boudent pas l'activité physique, on trouve la Grèce, où seulement 16% de la population serait inactive, l'Estonie (17%) et les Pays-Bas (18%). Le pays le plus actif selon ces données n'est autre que le Bangladesh, avec seulement 4,7% de personnes inactives.

Il est possible de visualiser les données de tous les pays de l'étude dans ce tableau publié par The Guardian.

Des chiffres publiés l'année dernière par l'agence de statistiques de l'Union européenne montraient que les femmes britanniques et maltaises étaient en tête, côté obésité, sur le Vieux Continent. Le nombre de Britanniques obèses était de 23,9% de la population et 21,1% chez les Maltaises. Côté masculin, les citoyens de l'ancienne colonie britannique arrivaient en tête du classement des personnes en surpoids avec 24,7% de la population, juste devant les Anglais à 22,1%.

Aux États-Unis, 28,8% de la population féminine et 27,6% de la population masculine était considérée comme obèse en 2009, selon Eurostat.