C'est lancé ! Le départ de la 8e édition de la Transat Québec / St-Malo a été donné ce dimanche à 11h20 pour les 20 monocoques de 40 pieds et à 11h35 pour les grands Multis et Monos de la Classe Open pour un total de 25 équipages, dont 20 en Class40 et 5 en Classe Open.

Par un temps radieux, des milliers de personnes se sont réunies aux abords du fleuve pour suivre ce moment à la fois impressionnant et émouvant. Conformément aux prévisions, les concurrents se sont élancés au portant dans un vent d'ouest sud-ouest, d'une petite dizaine de noeuds soufflant exactement dans l'axe du fleuve.

Ils ont longé les Plaines d'Abraham à l'ombre du célèbre Château Frontenac, sous le regard de milliers de spectateurs massés sur les hauteurs, et accompagnés d'un nombre très important d'embarcations de toutes sortes et d'hélicoptères.

Un parcours : plusieurs fêtes

Durant l'épreuve, les bateaux descendront le fleuve St-Laurent sur un tiers du parcours. Les skippers devront franchir six bouées disposées sur les rives du fleuve tout près des esplanades d'où les spectateurs pourront observer le cortège. Les villes de La Malbaie, Rimouski, Matane, Sainte-Anne-des-Monts, Gaspé et Percé organiseront des rassemblements populaires pour souligner le passage des voiliers avant la grande traversée de l'atlantique.

Les bateaux et leur équipage traverseront ensuite les Îles de la Madeleine et St-Pierre-et-Miquelon, avant de s'enfoncer dans l'Atlantique Nord. Enfin, ils longeront Terre-Neuve et termineront leur course en France, à Saint-Malo d'ici sept à dix jours.

Parmi les participants, trois skippers québécois participent au Class40 tandis qu'un seul skipper du Québec, Georges Leblanc, prend part à la Classe Open. Navigateur aguerri, Leblanc est sans doute le meilleur prétendant québécois dans les deux classes de la Transat. Il en sera à sa sixième participation à la Transat Québec-Saint-Malo. Le Lévisien de 60 ans dirigera l'Océan Phénix avec une équipe formée de 12 personnes. La Classe 60 devrait se jouer entre trois skippers français. Erwan Le Roux, Éric Nigon et Gilles Lamiré qui dirigent les trois seuls voiliers multicoques de la traversée.

Même s'il est le plus jeune des trois, Le Roux pourrait bien surprendre ses deux comparses, lui qui a remporté le Tour d'Arabie cette année ainsi que la Transat Jacques Vabre en 2009. Leblanc a fait sa marque dans le monde de la voile à la Transat Québec-Saint-Malo en 1996. Il avait alors dirigé la seule équipe québécoise à avoir terminé la course. Éric Tabardel, Robert Patenaude et Luc Forcier sont les autres skippers québécois en lice. Ils participent au Class40.

Bilan positif

La Transat Québec-Saint-Malo a tenu sa première traversée en 1984 à l'occasion du 450e anniversaire du premier voyage de Jacques Cartier entre Saint-Malo et Québec, en 1534. Présentée chaque quatre ans au départ de Québec, la Transat est toujours l'occasion d'une grande fête dans le Vieux-Port de la Capitale, près du bassin Louise. Un village est aménagé et de nombreuses activités à caractère maritime s'y tiennent. Gestev, l'organisation mandatée pour coordonner l'Espace Transat dresse un bilan très positif pour cette édition.

En effet, des milliers de personnes sont venus rencontrer les équipages dans un esprit festif et détendu. «La magnifique température a certainement contribué à faire de cette édition un succès», souligne Chantale Lachance, directrice de Gestev.

Loading Slideshow...

Loading Slideshow...
  • Transat Québec-Saint-Malo

  • Transat Québec-Saint-Malo

  • Transat Québec-Saint-Malo

  • Transat Québec-Saint-Malo

  • Transat Québec-Saint-Malo

  • Transat Québec-Saint-Malo

  • Transat Québec-Saint-Malo