Huffpost Canada Quebec qc

Penn State : de lourdes sanctions qui font réagir

Publication: Mis à jour:
Les joueurs de Penn State avant d'entrer sur le terrain.   © AFP/Patrick Smith
Les joueurs de Penn State avant d'entrer sur le terrain. © AFP/Patrick Smith

L'équipe de football de l'Université Penn State est dépouillée des victoires de Joe Paterno entre 1998 et 2011 et devra payer une amende de 60 millions de dollars.

La NCAA a décidé de frapper très durement le programme de football des Nittany Lions. Elle a annoncé lundi en conférence de presse ses sanctions en réponse au caractère sexuel impliquant Jerry Sandusky, un ancien entraîneur adjoint de l'équipe.

L'équipe est en outre bannie de toute participation aux Bowls pour les quatre prochaines années et perd 20 bourses d'études par an pour la même période.

La décision fait déjà réagir d'anciens joueurs de l'équipe.

« Qu'est-ce que j'ai à voir là-dedans?, se questionne le Québécois François Claude, ancien joueur de l'Unviersité Penn State à Radio-Canada Sports.

« Je ne vois pas ce que ça rapporte de plus, réagit-il. Pourquoi punir les jeunes du passé et du futur? C'est démesuré », estime-t-il.

Le 22 juin, Jerry Sandusky a été reconnu coupable de 45 chefs d'accusation d'agression sexuelle sur des mineurs. Il faisait face à 48 chefs d'accusation d'agression sexuelle auprès de 10 garçons sur une période de 15 ans.