MONTRÉAL - Le candidat de la Coalition Avenir Québec (CAQ) dans Chomedey, Kamal G. Lutfi, a été limogé pour avoir traité les souverainistes de racistes sur Twitter.

Le chef de la CAQ, François Legault, a rendu sa décision publique dimanche matin, faisant valoir que les propos de M. Lutfi étaient contraires aux valeurs et aux orientations politiques de son parti.

«Ce qu'on souhaite, c'est de rassembler les Québécois, qu'ils soient fédéralistes ou souverainistes, en autant qu'ils acceptent de mettre la question constitutionnelle de côté pour une dizaine d'années, rappelle-t-il. Ce qu'on souhaite, c'est d'être capables d'appuyer un plan pour relancer le Québec, donc il ne faut pas commencer à critiquer les uns et les autres et tenir des propos comme ceux qui ont été tenus par M. Lutfi.»

Sur son compte Twitter, samedi soir, Kamal G. Lutfi a accusé les souverainistes, de vouloir "abolir le multiculturalisme" et d'être indifférents, voire haineux, envers les autres cultures.

Dans une tiraille d'environ 35 gazouillis remplis de fautes d'orthographe, l'homme de 55 ans relate également avoir vécu des épisodes de racisme alors qu'il travaillait pour le Mouvement Desjardins, en 2010-2011.

«(...) j'ai travaille ches Desjardins et pour la premiere fois de ma vie je me sentais NOIR = racisme des separatistes (sic)», écrit-il.

La CAQ devra maintenant se trouver un nouveau candidat dans la circonscription de Chomedey, à Laval. Sans vouloir s'avancer sur l'identité de celui-ci, François Legault a réitéré que son parti sera représenté dans l'ensemble des 125 comtés qui composent le territoire électoral québécois et que tous les candidats seront connus d'ici le déclenchement des élections générales.

La Presse Canadienne a tenté en vain de contacter M. Lutfi.

Loading Slideshow...
  • François Legault

  • Nicolas

  • Cadotte, Alain

  • Lawrence Griffin

  • Mathieu Bock-Côté

  • mathieu drouin

  • Jean-Luc Ratel

  • Leo Fido

  • kodiac

  • Louis T

  • Taïeb Moalla