Le Conseil de sécurité de l'ONU a prolongé vendredi pour une "dernière période de 30 jours" la mission des 300 observateurs des Nations unies en Syrie.

Le vote a été unanime sur cette proposition présentée par les Européens (France, Allemagne, Portugal, Royaume-Uni). Le Conseil devait se prononcer sur le sort de la Misnus (Mission de supervision de l'ONU en Syrie) avant l'expiration de son mandat vendredi soir.

Pourtant, dans la journée, la Russie avait annoncé qu'elle mettrait son veto à la proposition britannique, soutenue par les Occidentaux, visant à prolonger la mission des 300 observateurs, avait déclaré l'ambassadeur russe à l'ONU Vitali Tchourkine.

À lire aussi: » Nouvelle confusion autour du départ de Bachar après la journée la plus meurtrière

La Russie souhaitait voter contre le projet occidental afin de soutenir un autre projet de résolution, proposé par le Pakistan. Celui-ci prolongeait simplement la mission de 45 jours, sans contreparties. À l'inverse, le projet occidental ne prolonge la mission que de 30 jours, mais précise qu'ensuite la mission ne pourra être à nouveau prolongée seulement si Damas tient sa promesse de retirer ses armes lourdes. La Russie et la Chine avaient déjà opposé leur veto à une résolution occidentale jeudi.

À lire aussi: »Syrie: veto russe et chinois à l'ONU

Une clause que Moscou rejetait et que Vitali Tchourkine avait qualifiée jeudi soir devant des journalistes de "position idéologique". L'ambassadrice américaine Susan Rice avait affirmé pour sa part que Washington ne voulait pas d'une simple "prolongation technique" comme le prévoit le projet russo-pakistanais.

Pour les Occidentaux, le délai de 30 jours doit permettre aux observateurs, qui ne peuvent plus patrouiller en raison des combats depuis la mi-juin, de se retirer en bon ordre. Si pendant ce délai, la sécurité s'améliorait ou si une issue pacifique se profilait, l'ONU pourrait toujours leur demander de rester plus longtemps.

Selon les règles du Conseil, expliquent des diplomates, le projet britannique devait être voté en premier, ce qui obligeait les Russes à le bloquer s'ils souhaitaient voir leur propre projet adopté.

La Syrie, et plus particulièrement Damas, sa capitale, est secouée par de nombreux combats entre les rebelles et les forces du régime. Jeudi, plus de 300 personnes seraient mortes dans les combats.

À LIRE AUSSI:
» Les rebelles contrôlent la frontière irakienne
» Qui dirige encore la Syrie ?
» Syrie: un expat' français live tweet en direct les combats à Damas
Loading Slideshow...
  • *ATTENTION: CERTAINES IMAGES PEUVENT CHOQUER*

  • Capture d'une vidéo amateur

    Des familles amassées autour de proches tués.

  • Capture d'une vidéo amateur

    Funérailles de victimes tuées dans les violences en Syrie.

  • Image prise par un citoyen

  • Capture d'une vidéo amateur

  • Capture d'une vidéo amateur

  • Photo prise par un citoyen

    Des enfants chantent des slogans et tiennent une pancarte sur laquelle nous pouvons lire «être patient est bien, et Dieu seul peut aider, M. Annan».

  • Photo prise par un citoyen

    Des Syriens enterrent un enfant

  • Photo prise par un citoyen

    Manifestation contre le régime de Bachar El-Assad

  • Photo prise par un citoyen

    Manifestation contre le régime de Bachar El-Assad

  • Photo prise par un citoyen

    Un jeune garçon syrien tient une pancarte sur laquelle nous pouvons lire «un message pour Bachar: tu peux couper l'eau et l'électricité, mais tu ne peux pas empêcher la prière».

  • Photo prise par un citoyen

    Manifestation contre le régime de Bachar El-Assad

  • Photo prise par un citoyen

    Manifestation contre le régime de Bachar El-Assad

  • Photo prise par un citoyen

    Des enfants manifestent contre le régime de Bachar El-Assad

  • Photo prise par un citoyen

    Des Syriens prient lors d'une manifestation anti-Assad

  • Photo prise par un citoyen

    Manifestation contre le régime de Bachar El-Assad

  • Photo prise par un citoyen

  • Photo prise par un citoyen

  • Photo prise par un citoyen

  • Photo prise par un citoyen

    Une petite fille tient l'image de sa famille en deuil

  • Photo prise par un citoyen

    Des enfants syriens tués dans les violences

  • Photo prise par un citoyen

  • Photo prise par un citoyen

    Une jeune fille syrienne scande des slogans anti-Assad