Menaces de grève en Grande-Bretagne à l'approche des Jeux olympiques

Publication: Mis à jour:
DAVID CAMERON
PA

LONDRES - À l'approche des Jeux olympiques, dont le coup d'envoi sera donné le 27 juillet à Londres, les appels à la grève commencent à se multiplier en Grande-Bretagne.

Les gardes-frontières des aéroports ont annoncé qu'ils cesseraient le travail le 26 juillet, à la veille de la cérémonie d'ouverture, pour des revendications autour de l'emploi et des salaires. La ministre de l'Intérieur, Theresa May, a dénoncé cette décision «honteuse», précisant que le gouvernement ferait en sorte que des renforts soient mobilisés pour gérer la situation au mieux.

Même sans grève, la situation est chaotique depuis plusieurs mois à l'aéroport londonien d'Heathrow, avec de longues files d'attente pour passer aux contrôles. Une situation que les syndicats ont imputé aux réductions budgétaires du gouvernement. Les problèmes semblaient réglés depuis la semaine dernière, alors que des milliers de personnalités et d'athlètes ont commencé à arriver pour les jeux. Mais le mouvement de grève menace cette accalmie, au pire moment pour l'image de la Grande-Bretagne.

Lors des précédents mouvements des gardes-frontières en novembre et mai, le gouvernement avait mobilisé des fonctionnaires, dont le chargé de communication du Premier ministre David Cameron, pour aider le personnel de l'immigration et minimiser les perturbations.

Le gouvernement espère que de nombreux employés ne participeront pas à la grève. Seuls 20 pour cent du personnel syndiqué s'est prononcé en faveur du mouvement. D'autres actions sont prévues, notamment le refus des heures supplémentaires du 27 juillet au 20 août, qui devrait être l'une des périodes les plus chargées dans les aéroports.

Par ailleurs, environ 400 employés des chemins de fer ont menacé de faire grève pendant trois jours dans le centre de l'Angleterre pendant les JO. Les cheminots des East Midlands Trains ont fait savoir jeudi que le mouvement se tiendrait du 6 au 8 août.

Cela pourrait notamment perturber les matchs de football prévus dans tout le pays, tandis que de nombreux touristes et travailleurs vivent en banlieue, voire lointaine banlieue. Des milliers de spectateurs devraient emprunter le train pour venir assister aux épreuves dans la capitale britannique.

Les fonctionnaires britanniques ont mené plusieurs grèves pour protester contre les mesures d'austérité du gouvernement conservateur. L'objectif de l'équipe Cameron est d'économiser 80 milliards de livres (130 milliards $) d'ici 2015 pour réduire son déficit.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Londres se prépare aux Jeux olympiques
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction