Les publicités de Shell modifiées par les internautes ne sont à l'origine pas l'oeuvre de la compagnie pétrolière. Alors que le géant anglo-hollandais a annoncé mardi 17 juillet le début du forage d'un deuxième puits d'exploration pétrolière sur le gisement au large de la Guyane, il continue de subir depuis plusieurs semaines la vindicte de Greenpeace. L'ONG a lancé sa campagne Save The Arctic et notamment mis en ligne un site permettant aux internautes de détourner avec ironie le slogan de Shell, Let's Go, en photos (diaporama en bas de l'article).

Greenpeace confiait sur son site en juin dernier les dessous du projet: "Avec l'aide du Yes Lab, nous avons construit le site Arctic Ready, destiné à Shell, qui héberge nos publicités et un outil qui permet de créer la vôtre."

Sur le site, on peut lire: "Chez Shell, nous voulons que tout le monde se sente aussi enthousiaste que nous à l'idée d'extraire les ressources indispensables de l'Arctique. Après tout, l'Arctique est un héritage commun à toute l'humanité. Ce que nous y faisons concerne tout le monde."

La réponse du groupe n'a pas tardé. Dans un communiqué, Shell explique n'avoir rien à voir avec ces campagnes. "Cette compétition de publicités n'a rien avoir avec Shell, tout comme le site. Nous n'avons jamais considéré une poursuite en justice."

À lire également:
  • Guyane: Nicole Bricq suspend l'autorisation de forage à Shell
  • Greenpeace a l'abordage d'un navire de Shell
  • Le billet de Corinne Lepage
  • greenpeace

    Campagne virale

    En partenariat avec le collectif des Yes Men, cette campagne de pub commune est accompagnée d'actions sur Twitter, alors que Shell s'apprête à lancer d'autres opérations de forage en Arctique.

    Comme le souligne Greenpeace, d'autres interactions sont disponibles: "Vous n'avez pas que des photos, nous avons aussi élaboré un jeu pour les enfants. Regardez les dollars s'accumuler alors que vous protégez votre plate-forme pétrolière des hasards du climat." Angy Bergs, hommage à Angy Birds mais avec des icebergs.

    Ce n'est pas la première "attaque" subie par les compagnies pétrolière sur Internet puisque des hackers Anonymous, d'après les informations de The Next Web relayées par zdnet.fr, ont dévoilé les identifiants, mails et mots de passe de plus de 1000 salariés des multinationales Gazprom, Rosneft, Shell, Exxon et BP.

    Découvrez dans le diaporama ci-dessous les images détournées et le slogan de Greenpeace, Let's Go:

    Loading Slideshow...
    • "Chérie, j'ai rétréci les icebergs

      via arcticready.com/ soumis par Peter

    • "Certains parlent de catastrophe, nous préférons 'opportunité'. "

      via arcticready.com/ soumis par Egilaslak

    • "Pourquoi le solaire quand on a le polaire?"

      via arcticready.com/ soumis par Dan

    • "Ceci est un ours polaire. On a pris une photo pour que tes enfants se rappellent où ils vivaient."

      via arcticready.com/ soumis par Anonymous

    • "Les oiseaux sont comme des éponges. Pour le pétrole."

      via arcticready.com/ soumis par MattY

    • "Les narvals sont les licornes de l'océan, nous fournissons les arcs-en-ciel avec les marées noires."

      via arcticready.com/ soumis par Asher Platts

    • "D'abord le paradis, ensuite Shell - jeu de mot avec l'enfer (Hell)"

      via arcticready.com/ soumis par Lea

    • "On s'en fox" - jeu de mot avec renard

      via arcticready.com/ soumis par Mike

    • "C'est un piège" - hommage à Star Wars

      via arcticready.com/ soumis par Lawrence

    • "Pour boire un milkshake géant, il faut une paille géante" - hommage au film There Will Be Blood

      via arcticready.com/ soumis par Keith

    • "On a pas encore remarqué qu'on était entrain de se faire troller."

      via arcticready.com/ soumis par Harisankar H

    • "On allume les moteurs. Il est temps de faire fondre de la glace!"

      via arcticready.com/ soumis par Marcel