MONTRÉAL - Des envois jugés suspects ont semé l'émoi dans deux centes de services de Postes Canada, mardi matin, à Montréal et à Sainte-Julie.

La première intervention policière s'est amorcée à l'aube dans un important centre du nord-ouest de Montréal. Il s'agissait, dans ce cas, d'une lettre destinée à Luka Rocco Magnotta.

Quatre employés ont affirmé avoir ressenti des malaises après avoir manipulé l'enveloppe. Au terme de l'intervention des paramédics et des policiers, son contenu ne comportait toutefois aucune menace, a confirmé le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Du côté d'Urgences-Santé, le chef des opérations, Robert Lamle, a indiqué que les personnes ont probablement été victimes d'un choc émotionnel.

Les employés des bureaux, situés sur la rue McArthur, dans Saint-Laurent, ont été contraints de rester dans un périmètre érigé à l'extérieur.

Peu de temps après cet incident, un autre bureau de Postes Canada, situé celui-là à Sainte-Julie, en Montérégie, a vu ses activités perturbées. Là aussi, des employés ont été forcés de quitter leur poste de travail momentanément. Le courrier n'a pu être distribué mardi.

La police semble appuyer la thèse de la coïncidence et ne fait pas de lien entre les deux événements.