NOUVELLES

Ontario: la police découvre 72 explosifs dans une maison de Barrie

17/07/2012 05:38 EDT | Actualisé 16/09/2012 05:12 EDT
CP

BARRIE, Ont. - La police de Barrie, en Ontario, a découvert jusqu'à présent 72 explosifs en fouillant une maison appartenant à deux hommes accusés la semaine dernière relativement à un meurtre commis en 1978.

Une soixantaine de voisins ont été évacués de leurs résidences, jeudi dernier, après que la police eut trouvé des explosifs et des produits chimiques non identifiés dans la maison des accusés. Les autorités estiment que ces résidants ne devraient pas pouvoir rentrer chez eux avant la fin de la semaine.

Des enquêteurs ont publié mardi des photos de certains des explosifs et armes retrouvés dans la maison ainsi que dans des coffres-forts enfouis sous terre.

La municipalité de Barrie avait approuvé en 1984 l'octroi d'un permis au propriétaire de la demeure pour la construction d'un abri antinucléaire, que les clichés des policiers montrent remplis de boîtes et de contenants de liquides.

Le directeur du service de la construction, Gord Allison, a confirmé que la Ville de Barrie, au centre de l'Ontario, avait reçu une telle requête mais que ce genre de demande était rare.

Donald Feldhoff, âgé de 54 ans, a été accusé de meurtre prémédité après s'être livré à la police, la semaine dernière. Son père, William, âgé de 75 ans, a quant à lui été inculpé de complicité après le fait.

Les deux hommes ont été accusés relativement à la mort de Michael Traynor. La dépouille de la victime, qui était alors âgée de 26 ans, a été retrouvée dans une zone boisée, en octobre 1978. L'enquête sur sa mort était restée irrésolue jusqu'ici.

La police a indiqué que son corps avait été ligoté et son abdomen affichait plusieurs marques de balles.

Outre les engins explosifs artisanaux et les nombreuses carabines et fusils de chasse, la police a mentionné avoir découvert plusieurs munitions.