MONTRÉAL - Un avocat américain qui a entendu Luka Rocco Magnotta raconter qu'il avait été agressé à plusieurs reprises par un mystérieux «Manny» et forcé d'avoir des relations sexuelles avec des animaux affirme qu'il pourrait être appelé à témoigner lors du procès pour meurtre du Montréalais.

Romeo Salta, qui dit avoir rencontré l'accusé à plusieurs reprises dans son bureau de Manhattan à l'hiver 2010-2011, a déclaré à La Presse Canadienne que cette possibilité avait été évoquée la semaine dernière par l'équipe de la défense de Magnotta.

Me Salta a indiqué que Magnotta avait soutenu que «Manny» l'avait obligé à avoir des relations sexuelles avec un chiot et plusieurs chats. Magnotta aurait aussi raconté qu'il avait été fréquemment agressé physiquement, sexuellement et psychologiquement par ce «Manny».

Il a ajouté que M. Magnotta lui avait demandé de dévoiler ces informations au public si jamais il était tué ou arrêté, pour que sa version de l'histoire soit connue.

Luka Rocco Magnotta, âgé de 29 ans, est sous le coup de plusieurs accusations, dont l'une de meurtre prémédité, en lien avec l'assassinat et le démembrement, en mai, de l'étudiant chinois Jun Lin. Il a plaidé non coupable à tous les chefs d'accusation, et doit revenir en cour en mars prochain pour une audience préliminaire.

EN PHOTOS:

Loading Slideshow...
  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal


Loading Slideshow...
  • Denis Mainville, du SPVM, parle aux journalistes lors d'une conférence de presse le 5 juin après l'arrestation de Luka Rocco Magnotta. (Photo: La Presse Canadienne/Graham Hughes)

  • Denis Mainville, du SPVM, parle aux journalistes lors d'une conférence de presse le 5 juin après l'arrestation de Luka Rocco Magnotta. (Photo: La Presse Canadienne/Graham Hughes)

  • Denis Mainville, du SPVM, parle aux journalistes lors d'une conférence de presse le 5 juin après l'arrestation de Luka Rocco Magnotta. (Photo: La Presse Canadienne/Graham Hughes)

  • BERLIN - Des journalistes prennent des photos de la voiture de police qui transporte le meurtrier Luka Rocco Magnotta, le 5 juin 2012. (Photo: AFP/JOHANNES EISELE)

  • Denis Mainville, à gauche, et Ian Lafrenière, à droite, lors de la conférence de presse le 5 juin (Photo: La Presse Canadienne/Graham Hughes)

  • Conférence de presse du SPVM le 5 juin après l'arrestation de Luka Rocco Magnotta (Photo: La Presse Canadienne/Graham Hughes)

  • BERLIN - Des journalistes prennent des photos de la voiture de police qui transporte le meurtrier Luka Rocco Magnotta, le 5 juin 2012. (Photo: AFP/JOHANNES EISELE)

  • BERLIN - Des journalistes prennent des photos de la voiture de police qui transporte le meurtrier Luka Rocco Magnotta, le 5 juin 2012. (Photo: AFP/JOHANNES EISELE)

  • Une voiture de police transportant le meurtrier Luka Rocco Magnotta, le 5 juin 2012. (Photo: AP/dapd/ Paul Zinken)

  • Bagnolet - L'hôtel en banlieue de Paris où Luka Rocco Magnotta aurait dormi pendant quelques nuits (Photo: AFP/BERTRAND LANGLOIS)

  • Bagnolet - L'hôtel en banlieue de Paris où Luka Rocco Magnotta aurait dormi pendant quelques nuits (Photo: AFP/BERTRAND LANGLOIS)

  • Une photo de Lin Jun a été apposée sur la statue de Norman Bethune, près de l'Université Concordia. Les passants peuvent lui rendre hommage. (Photo: La Presse Canadienne/Peter McCabe)


Loading Slideshow...
  • C'est dans ce cybercafé du quartier de Neukölln, à Berlin, que Luka Rocco Magnotta a été arrêté.

  • Le poste Internet utilisé par Luka Rocco Magnotta avant son arrestation. Il regardait apparemment des sites web concernant sa cavale.


Loading Slideshow...
  • Une photo de Luka Rocco Magnotta prise par la police de Berlin après son arrestation, rendue publique par le SPVM. (SPVM/PC)

  • Le chef adjoint de la police de Vancouver, Warren Lemcke, annonce qu'une main et un pied ont été livrés à deux écoles primaires de Vancouver le 5 juin, des découvertes liées au meurtre attribué à Luka Rocco Magnotta. (PC/Darryl Dyck)

  • L'école primaire St. George, à Vancouver, où le pied a été expédié. (PC/Darryl Dyck)

  • Les médias devant l'école primaire de False Creek, à Vancouver, où la main a été expédiée. (PC/Darryl Dyck)

  • Une voiture de police transportant supposément Luka Rocco Magnotta quitte le centre de détention de la police de Berlin. (AP/Timur Emek)

  • Le cybercafé de Berlin où Luka Rocco Magnotta a été arrêté, dans le quartier de Neukoelln. (AP/Markus Schreiber)

  • Une image de la caméra de surveillance du cybercafé, lorsque Luka Rocco Magnotta est entré. (AP)

  • Le propriétaire du cybercafé, qui a reconnu Magnotta, attend les policiers qu'il vient d'alerter. (AP)

  • Un groupe de policiers stagiaires entre dans le cybercafé pour interpeller Luka Rocco Magnotta. (AP)

  • Ils escortent Luka Rocco Magnotta à l'extérieur du cybercafé pour le placer en détention. (AP)

  • Le propriétaire du cybercafé, Kadir Anlayisli, qui a reconnu Luka Rocco Magnotta, se tient à côté du poste où se trouvait le suspect. (AP/Markus Schreiber)

  • L'appel mondial lancé par Interpol pour retracer Luka Rocco Magnotta. (AP/Interpol)

  • Luka Rocco Magnotta capté par les caméras de surveillance de l'aéroport Trudeau, où il a pris l'avion pour Paris. (AP/Interpol)

  • Le réfrigérateur de l'appartement de Luka Rocco Magnotta, où il aurait gardé des parties du corps de sa victime. (PC/Ryan Remiorz)

  • Un policier de la GRC transporte dans un sac le colis livré aux bureaux du Parti conservateur, à Ottawa, qui contenait un pied. (PC/Sean Kilpatrick)

  • Luka Rocco Magnotta, visiblement épris de lui-même, a placé de nombreuses photos de lui sur Facebook et sur son site personnel. (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)