Festival d'été de Québec: Douce Sarah! (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
SARAH MCLACHLAN
Sarah McLachlan à Québec le 13 juillet 2012. (Crédit photo: Marc Young) | Marc Young

J'aime Sarah McLachlan d'amour, et je ne suis pas la seule. Ils étaient des milliers, de tous les âges, rassemblés sur les Plaines d'Abraham vendredi soir pour écouter, voir et sentir une énergie purement McLachlienne, un spectacle aussi doux qu'émouvant.

Le tout a commencé par une pluie d'étoiles et le sourire quasi-légendaire de la belle Canadienne. Un sourire qui ne l'a pas quitté une seconde le long des presque deux heures de ce succulent spectacle.

Avec Awakenings, Buidling A Mystery et Loving You is Easy, Sarah McLachlan a donné le ton à la soirée qui allait se dérouler au coeur de légères vapeurs de nostalgie.

«J'ai beaucoup de chansons d'amour tristes alors je me suis dit, si j'écrivais une chanson d'amour heureuse», a-t-elle dit avant d'interpréter la jolie Loving You is Easy, seule au piano.

«C'est la plus grande foule devant laquelle j'ai jamais chanté», a-t-elle ajouté, les yeux remplis de larmes et l'air sincèrement émue. Touchante et vraie cette douce Sarah.

Que ce soit devant un écran projetant une pluie de pétales de roses, flanquée de sa guitare, assise derrière son piano et simplement debout sur scène devant ses fans, Sarah McLachlan est superbe. Et l'aura qui semble flotter tout autour d'elle impressionne presqu'autant que sa voix d'ange.

«Je me sens tellement privilégiée d'être là, spécialement ce soir», a-t-elle confié.

Lorsque Sarah McLachlan déclare «Chacun de nous a le pouvoir de changer le monde» et qu'elle pousuit en chantant World on Fire, on la croit et on a, en effet, tout simplement envie de changer le monde.

Sa chanson Good Enough, elle l'a dédiée, en français «à toutes les femmes.»

Adia, une chanson visiblement attendue, a ravi les fans de l'époque de l'album Surfacing.

En livrant Fear, elle a pris un beau risque en poussant une voix qui semblait fragile et qu'elle a dû bichonner à coup de breuvage magique tout au long du spectacle. Un beau risque qui n'a eu que du bon.

En offrant la superbe chanson Angel à ses fans en fin de spectacle - le tout sur fond de chandelles géantes projetées sur grand écran - la chanteuse a probablement fait couler quelques larmes... qui n'ont sans doute pas cesser lors de Rivers of love et d'Ice Cream. «Est-ce que tu veux un peu de crème glacée?», s'est-elle amusée à demander, coquine et toujours aussi superbe, exactement comme on se l'imagine et on se l'imaginera encore... jusqu'à son prochain rafraîchissant retour au Québec.

EN IMAGES:

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Festival d'été de Québec: 13 juillet 2012
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction