Huffpost Canada Quebec qc

Maison piégée aux explosifs à Barrie, en Ontario : une soixante d'évacués

Publication: Mis à jour:

C'était toujours la commotion samedi dans le quartier où 57 résidents ont dû être évacués après que des explosifs eurent été retrouvés dans une résidence où une enquête pour un meurtre vieux de 34 ans est en cours.

Les déplacés, qui ont d'abord eu espoir de pouvoir retrouver leur domicile dès aujourd'hui, devront vraisemblablement se montrer patients jusqu'à la conclusion de la fin de semaine.

La police de Barrie a indiqué que l'inspection de la maison prenait plus de temps que prévu. Les policiers ont fait savoir que la résidence est truffée de dispositifs conçus, pour tuer ou blesser, qui sont actionnés quand quelqu'un s'en approche ou déplace un objet apparemment inoffensif.

Les policiers ont par ailleurs affirmé que certains des explosifs qui se trouvent sur place sont toujours actifs. Ils ignorent également quelle est la nature des produits chimiques retrouvés. Certains sont cristallisés, ce qui les rend instables.

Consternation

Jeudi dernier, les personnes vivant dans la paisible banlieue torontoise ont eu la surprise d'apprendre qu'ils devaient quitter leur domicile dans l'urgence. Au moins 6 engins explosifs, des produits chimiques et deux abris fortifiés ont été retrouvés dans la maison où deux hommes ont été arrêtés pour une affaire de meurtre vieille de 34 ans.

La Police de Barrie a détruit les engins explosifs vendredi.

La plupart des personnes évacuées se sont réfugiées chez de la famille et des amis.

Une affaire vieille de 34 ans

En plus de devoir composer avec les désagréments d'un déplacement dans l'urgence, les résidents de la rue Virgilwood ont aussi appris à la consternation générale que c'est à la suite d'une enquête pour meurtre qui remonte à 1978 qu'ils ont été évacués.

La veille de leur déplacement, Donald Feldhoff, s'est livré aux policiers et a avoué avoir joué un rôle dans la mort de Michael Traynor. Il a été formellement accusé de meurtre prémédité.

Son père, William Feldhoff, 75 ans est accusé de complicité après les faits.

Michael Traynor avait été porté disparu en septembre 1978 alors qu'il était âgé de 26 ans. Quelques semaines plus tard, les policiers avaient retrouvé son corps dans des broussailles près d'une route du comté de Springwater.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Maison piégée aux explosifs à Barrie
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction