Le grand retour d'Our Lady Peace au Québec en première partie d'Aerosmith (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
OUR LADY PEACE QUEBEC
Our Lady Peace était en concert le 12 juillet à Québec. (Crédit photo: Marc Young) | Marc Young

Nous ne les avions pas vus sur une scène québécoise depuis quelques années, «depuis trop longtemps» de leur propre aveu, et pourtant le groupe Our Lady Peace est toujours bien vivant: la preuve, ils ont assuré avec brio la première partie du concert d'Aerosmith jeudi soir dernier. Rencontre avec le groupe torontois qui roule sa bosse depuis près de 20 ans déjà et dont le bon vieux rock n'a pas pris une ride.

«J'adore Québec!», affirme Jeremy Taggart, le batteur d'OLP. «J'adore le fait que l'on s'y sent au Canada mais que c'est à la fois différent. J'aime sa tradition et sa saveur européenne. J'ai d'ailleur étudié le Français pendant 9 ans... mais je ne rappelle que d'environ 2% de tout ce que j'ai appris», a-t-il rigolé.

Présent au Festival d'été de Québec pour la toute première fois, le groupe se dit honnoré d'y avoir été invité. «Nous avons toujours voulu faire parti de ce festival. Nous en avions beaucoup entendu parler: de l'endroit, des gens, de l'ambiance. Les fans québécois sont des fans passionnés et de les voir en si grand nombre ce soir, ce sera super», a expliqué le guitariste Steve Mazur quelques heures avant le spectacle.

«C'est impossible de ne pas avoir du bon temps en jouant à Québec!»

Our Lady Peace possède en fait une belle histoire avec le Québec. «C'est la première province à nous avoir accepté et à nous avoir adopté. On y a fait nos débuts», se souviens Mazur. «D'une certaine façon, on s'y sent à la maison.»

Lors de leur première tournée à vie, quelque part dans les années 90, c'est au bar Le D'Auteuil que la formation a livré l'un de ses tout premiers concerts. «C'est là, et donc ici à Québec, que tout a commencé pour nous. C'est merveilleux d'être de retour ici!»

Et être de retour pour assurer la première partie d'Aerosmith, c'est comment? «C'est fantastique, car Aerosmith est l'un des seuls grands rock bands avec lesquels nous n'avions encore jamais joué. Mais sincèrement, juste le fait d'être ici pour le Festival est assez pour nous», a assuré le guitariste avant d'ajouter: «Nous n'allons pas attendre aussi longtemps pour revenir au Québec la prochaine fois.»

De vieux souvenirs et de nouvelles chansons

Alors que leur tout nouvel album «Curve» est apparu sur les tablettes des disquaires il y quelques mois à peine, les membres d'Our Lady Peace ont tenu à offrir de vieux succès-souvenirs, parsemés de quelques nouvelles pièces, à leurs fans québécois.

Ainsi, les One Man Army, Superman's Death, Is Anybody Home, Somewhere Out There, Innocent et la très attendue Clumsy ont été livrées avec la même conviction qu'il y a une vintaine d'années - et fortement appréciées! - par le toujours aussi séduisant Raine Maida et sa bande le soir venu.

Pour ce nouvel album, «Curve», OLP a travaillé avec un nouveau producteur, Jason Lader, qui les a challengés comme ils ne l'avaient jamais été auparavant. «Ce fut un processus difficile mais aussi très intéressant et très enrichissant.»

Leur premier simple, «Heavyweight», fut directement posté sur leur site internet puis sur Itune, laissant le soin aux radios de découvrir et de répendre la bonne nouvelle de leur retour sans entrer dans la danse de la promotion.

À propos des éternelles rumeurs de séparation du groupe, Steve Mazur a affirmé en souriant «En étant avec des gens depuis si longtemps, il y aura évidemment toujours de bons et de plus mauvais jours, comme au sein d'un couple. Mais après 20 ans ensemble, je peux t'assurer qu'il y a toujours beaucoup d'amour et de respect entre nous et c'est ce qui est le plus important.»

LA SOIRÉE EN IMAGES:

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Festival d'été de Québec: 12 juillet 2012
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction