DIVERTISSEMENT

Festival d'été de Québec : Jean Leloup a chanté tous ses succès sur les Plaines (PHOTOS)

09/07/2012 12:51 EDT | Actualisé 07/09/2012 05:12 EDT
Marc Young

Jean Leloup a été gentil. Bien gentil, souriant et l'air totalement heureux de se retrouver sur la scène des Plaines d'Abraham, dimanche soir. Au cœur de sa belle folie - une folie parfaitement contrôlée - le Leloup que nous aimons nous a fait plonger dans un monde aux allures indiennes, tout en confettis, et bordé de ses belles chansons ressorties du passé.

On peut dire que Jean Leloup a débuté le tout en grand: «Isabelle», «Nathalie», «Cookie», «Faire des enfants», et même la très lointaine «I Think About You» en versions quasi-originales ont donné le ton à cette soirée que le chanteur avait clairement concocté spécialement pour faire plaisir à ses fans.

«Est-ce que je suis trop près?», a-t-il demandé aux spectateurs? «Car j'aime mieux être devant, pour vous voir!»

Un gentil Leloup, je vous dis.

Ses succès, il les a tous chantés, ou presque. «Edgar», «La vie est laide», «La plus belle fille de la prison» (un beau moment où Leloup a plus semblé vouloir nous raconter une histoire que nous chanter une chanson connue), «Rock'n'roll et pauvreté», «Le monde est à pleurer», «Les fourmis» version reggae, toutes!

Sa jolie «Johnny Go», il l'a partagée avec son ami James Di Salvo du groupe Bran Van 3000. Leloup a visiblement voulu faire plaisir à son ami en lui permettant de le rejoindre sur scène car, avouons-le, on aurait très bien pu se passer de cette apparition surprise...

Sans laisser une seule seconde son franc sourire quitter son visage perlant de sueur, Jean Leloup a peu parlé, laissant toute la place à sa musique que nous, vieux de la vieille époque de «Cookie», souhaitions retrouver. Il a pourtant pris le temps de déclarer «Vous avez l'air comme l'été, genre...», en spécifiant en riant que son «discours est très limité parfois.»

Dans son costume invisible de grand chef indien (son allure, sa stature et certains de ses cris stridents remplaçaient largement le costume) Leloup a réussi ce que plusieurs croyaient sans doute impensable: rester fidèle à sa vision de la vie délurée tout en suivant une certaine ligne de conduite. Ceux qui aiment le Jean Leloup fou ont peut-être été légèrement déçus, mais beaucoup ont poussé un petit soupir de soulagement en voyant que tout allait se dérouler dans la joie et juste la joie finalement.

En rappel, cigarette au bec, il a semblé bien fier de son coup en chantant son incontournable chanson «I Lost My Baby». «Je l'ai faite hein?!», a-t-il crié au public, tout heureux.

«Nous approchons du couvre-feu!», a-t-il lancé en fin de soirée. Leloup allait-il en profiter pour affronter l'autorité?... Non, il a plutôt sagement «jouer de la guitare» sous une pluie d'étoiles virtuelles et de vrais confettis, avant de reprendre le chemin qu'il préfère... le chemin le moins fréquenté.

INOLTRE SU HUFFPOST

Festival d'été de Québec, le 8 juillet