Huffpost Canada Quebec qc

Le Pakistan rouvre les routes de ravitaillement de l'OTAN vers l'Afghanistan

Publication: Mis à jour:
PAKISTAN NATO SUPPLY ROUTES
AP

CHAMAN, Pakistan - Un premier camion transportant du ravitaillement pour les troupes de l'OTAN en Afghanistan a franchi la frontière pakistanaise jeudi, après un blocage de sept mois.

La réouverture des passages entre le Pakistan et l'Afghanistan représente une rare amélioration dans les relations américano-pakistanaises. Le Pakistan avait fermé les routes de ravitaillement de l'OTAN pour protester contre des frappes aériennes américaines en novembre qui ont tué 24 gardes frontaliers pakistanais.

Des désaccords entre les deux pays, notamment sur les frappes de drones américains et sur le soutien allégué du gouvernement pakistanais envers les talibans, continuent d'entraver une relation considérée comme vitale pour la stabilisation de l'Afghanistan voisin.

Durant la fermeture des passages vers l'Afghanistan, les forces américaines et de l'OTAN ont été contraintes d'utiliser des routes plus longues et plus coûteuses à travers les pays d'Asie centrale. Le Pakistan a rouvert les routes jeudi, après des mois de négociations et des excuses tardives de la secrétaire d'État Hillary Clinton pour la mort des gardes frontaliers pakistanais.

Un responsable paramilitaire au poste frontalier de Chaman, Fazal Bari, a annoncé que le premier camion de ravitaillement avait traversé la frontière jeudi vers midi. Le passage de Chaman, dans la province du Baloutchistan, est l'un des deux postes frontaliers empruntés par les camions transportant du matériel destiné aux troupes en Afghanistan. L'autre passage, celui de Torkham, transite par le col de Khyber, dans une région montagneuse située plus au nord.

Dans la ville portuaire de Karachi, des chauffeurs de camion préparaient leur véhicule pour le trajet jeudi. Des milliers de camions sont coincés dans les ports de Karachi depuis plusieurs mois en attendant la réouverture des passages frontaliers.

«Aujourd'hui, après près de huit mois de suspension, les ravitaillements de l'OTAN ont recommencé. Je transporte des marchandises de l'OTAN à Peshawar, où ces marchandises seront hissés sur des remorques à destination de Kaboul», a expliqué un chauffeur, Javed Iqbal.

Le président du port Qasim, Mohammad Shafi, a déclaré jeudi que plus de 2500 conteneurs et véhicules de l'OTAN attendent dans le port.

Remettre ces camions sur la route prendra du temps à cause des procédures administratives exigées, a précisé M. Shafi. «Une fois que nous aurons terminé ces procédures, nous pourrons laisser les marchandises partir pour l'Afghanistan», a-t-il indiqué.

Le trajet entre le Pakistan et l'Afghanistan est périlleux. Des talibans et d'autres groupes extrémistes ont menacé d'attaquer les camions de l'OTAN qui transitent par le territoire pakistanais. Avant la fermeture du passage, des centaines de camions de ravitaillement, qui circulent en convoi, ont été attaqués dans différentes régions du pays.

Des Pakistanais ont manifesté dans plusieurs villes du pays jeudi pour dénoncer la reprise des convois de l'OTAN vers l'Afghanistan. «Les ravitaillements de l'OTAN sont un suicide national collectif», affirmait la pancarte d'un manifestant à Karachi.

La réouverture des passages frontaliers devrait permettre au gouvernement américain d'économiser des centaines de millions de dollars. Le Pakistan devrait aussi en bénéficier financièrement puisque Washington devrait débloquer jusqu'à 1,1 milliard $ US d'aide militaire gelée depuis plusieurs mois.