L'Impact s'incline 3-1 contre le Sporting de Kansas City au stade Saputo, mercredi soir

Publication: Mis à jour:
IMPACT
AP

MONTRÉAL - L'Impact de Montréal a un peu manqué d'opportunisme, tandis que le Sporting de Kansas City a concrétisé toutes ses chances — certaines offertes par l'arbitre Sorin Stoica — dans un gain de 3-1, mercredi soir devant 12 085 spectateurs au stade Saputo.

Deux penaltys en deuxième demie ont grandement contribué aux malheurs de l'Impact (5-11-3), qui a ainsi subi un troisième revers consécutif. Il a été dominé 9-1 aux buts durant cette séquence.

L'Impact avait pourtant ouvert la marque en tout début de deuxième demie, sur une superbe frappe de Patrice Bernier. Le milieu de terrain québécois a complété le beau centre de Felipe, qui avait lui-même récupéré un ballon de Zarek Valentin sur l'aile droite, pour inscrire son quatrième filet de la campagne.

C'est à ce moment que tout a basculé pour l'Impact.

Après que Stoica ait appelé une faute de main dans la surface à l'endroit de Bernier, menant au but de Kei Kamara sur le penalty, il a appelé un penalty plus que douteux vingt minutes plus tard, sur un accrochage dans la surface sur un coup franc du Sporting (10-5-2). Graham Zusi n'a pas raté l'occasion de donner les devants aux siens, déjouant Donovan Ricketts sur sa droite.

La formation montréalaise était déçue et frustrée que l'arbitre, et non les joueurs, ait décidé de l'issue du match.

«Ça fait très mal présentement, a admis l'entraîneur-chef Jesse Marsch, qui a lancé son veston en signe de dépît au cours de la rencontre. J'ai eu affaire à des hommes abattus dans le vestiaire, car ils ont donné beaucoup ce soir, pour mettre la pression et prendre les devants. Je leur ai dit que si nous jouons comme ça à tous les soirs, nous allons gagner beaucoup de matchs.

«Mais vous avez vu ce qui s'est passé ce soir, a ajouté Marsch, marchant sur des oeufs après avoir été mis à l'amende après le dernier match à Washington. J'ai beaucoup de compassion pour ce que vivent mes gars actuellement.»

«C'est extrêmement frustrant, a indiqué le capitaine Davy Arnaud, qui devra rater le prochain match en raison d'une accumulation de cartons jaunes. Le Sporting est une excellente équipe, une des meilleures de la ligue. De la façon dont ils ont joué ce soir, ils méritaient mieux. C'est frustrant que les joueurs n'aient pas pu décider de l'issue de ce match. C'est le plus décevant pour moi, pour les deux équipes. En tant que joueurs, vous voulez toujours avoir le pouvoir de décider de l'issue du match.»

Jacob Peterson est venu compléter la marque à la 82e minute. L'Impact a joué de malchance sur ce jeu: le tir de Peterson a dévié sur le défenseur Shavar Thomas et Ricketts n'a rien pu faire.

Di Vaio menaçant

L'Impact avait amorcé le match en lion et n'eût été de quelques interventions brillantes du gardien Jimmy Nielsen, la formation de Marsch aurait pu rentrer au vestiaire avec quelques buts d'avance. Mais ce manque d'opportunisme semble vouloir devenir la marque de commerce de l'équipe à sa première campagne en MLS.

Nielsen s'est notamment signalé face à Felipe (5e), après que Marco Di Vaio ait servi une tasse de café à Chance Myers, lui passant le ballon entre les jambes pour rejoindre le Brésilien de l'Impact dans la surface, qui a tiré à bout portant.

Nielsen a remis ça à la 22e, quand Di Vaio a habilement fait dévier de la tête le coup franc d'une quarantaine de mètres de Felipe.

Di Vaio — lui et Felipe ont été de toutes les séquences dangereuses du onze montréalais dans cette rencontre — s'est ensuite fait refuser un but à la 30e minute. Il a accepté la passe de Felipe derrière les défenseurs du Sporting. Felipe et lui seront ensuite à l'origine de l'échappée de Justin Mapp, mais ce dernier a peut-être attendu un peu trop pour décocher son tir, que Nielsen a fait dévier hors jeu.

Avec le Sporting qui a repris le contrôle du match — avec un peu d'aide — en deuxième demie, on a moins vu Di Vaio, qui a été remplacé par Sanna Nyassi à la 71e minute.

Sur le web

Statistiques de l'Impact de Montréal - Wikipédia

Avant-match : L'Impact affronte Kansas City au Stade Saputo ...

Défaite écrasante au stade Saputo

L'Impact en déroute

Match à oublier