Huffpost Canada Quebec qc

Un incendie d'origine criminelle ravage l'édifice abritant la radio haïtienne de Montréal

Publication: Mis à jour:
RADIO STUDIO
alamy

MONTRÉAL - Il n'est pas question de cesser la diffusion ou de tempérer les propos à la radio haïtienne de Montréal, CPAM 1610 AM, qu'un incendie d'origine criminel a ravagé lundi matin.

Le directeur général de CPAM, Jean-Ernest Pierre, est catégorique: le Canada est une «terre de liberté» et il ne faut «surtout pas» laisser croire à quelqu'un qu'il obtiendra «ce qu'il veut en contournant les lois».

Il ajoute que toutes les émissions de la station devraient être de retour en ondes ce mardi, quand un studio temporaire aura été aménagé.

C'est vers 4 h du matin, lundi, que les pompiers ont été appelés dans les locaux de CPAM situés sur le boulevard Crémazie, près du boulevard Saint-Michel, dans le nord de Montréal.

Une vitrine était brisée et un enquêteur du service des incendies a rapidement déterminé qu'il s'agissait d'un geste criminel. Deux foyers d'incendie avaient été allumés sur les deux étages de l'édifice.

M. Pierre semble se douter de la personne responsable du geste, mais il laisse aux policiers le soin de mener leur enquête. Il indique avoir reçu des menaces par téléphone à plusieurs reprises, notamment quand les régimes de l'ancien président Jean-Claude Duvalier ou de l'actuel président, Michel Martelly, ont été critiqués en ondes. Les menaces, précise-t-il, proviennent d'Haïtiens qui habitent Montréal.

L'incendie n'a fait aucun blessé.