Le chômage dans les 17 pays de la zone euro a atteint les 11,1 % de la population active en mai dernier, son plus haut niveau depuis 1999 selon les chiffres publiés lundi par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne.

Il s'agit d'un treizième mois consécutif où le taux de chômage dépasse les 10 %.

L'Espagne occupe toujours la première place de ce triste palmarès avec le taux de chômage le plus élevé d'Europe, à 24,6 %. Chez les moins de 25 ans, ce taux grimpe à 52,1 %. La Grèce comptait pour sa part 21,9 % de chômeurs en mars dernier.

C'est l'Autriche qui a le taux de chômage le plus bas (4,1 %), devant les Pays-Bas (5,1 %), le Luxembourg (5,4 %), l'Allemagne (5,7 %).

Selon les estimations d'Eurostat, 24,9 millions d'hommes et de femmes étaient au chômage en mai 2012 dans l'Union européenne, dont 17,6 millions dans la zone euro.

Pour l'ensemble des 27 pays de l'Union européenne (UE), le taux de chômage atteignait 10,3 % en mai dernier. Sur un an, le taux de chômage a baissé dans huit pays, mais a augmenté dans dix-huit autres. Il est resté stable en Hongrie.

Les baisses les plus importantes ont été observées dans les pays baltes :

  • Estonie (de 13,6 % à 10,9 %)
  • Lituanie (de 15,7 % à 13,7 %)
  • Lettonie (de 17,1 % à 15,3 %)

Les plus fortes hausses ont été enregistrées dans des pays méditerranéens :

  • Grèce (de 15,7 % à 21,9 %)
  • Espagne (de 20,9 % à 24,6 %)
  • Chypre (de 7,5 % à 10,8 %)