Place au cinéma! L'extraordinaire Spider-Man, J'espère que tu vas bien, Cloclo - La légende de Claude François, Des gens comme nous, Ted, Magic Mike... Voici les résumés et critiques des nouveaux films dans les salles du Québec cette semaine.

Loading Slideshow...
  • J'ESPERE QUE TU VAS BIEN (5)

    <strong>Canada. 2012. 87 min.</strong> Film d'essai de David La Haye, Jay Tremblay. David La Haye, Marie-Chantal Perron, Richard Robitaille. Le jour de Pâques, alors qu'elle retourne chez elle dans le ghetto McGill de Montréal, Minou, actrice dans la quarantaine, croise près de la station de métro Mont-Royal son confrère Dave qu'elle n'a pas revu depuis dix ans. Conséquence d'une commotion cérébrale subie un an auparavant, l'acteur désormais itinérant souffre de troubles de mémoire et de concentration qui l'empêchent d'exercer son métier. Bouleversée par la nouvelle, Minou, qui traverse une période sentimentale tumultueuse, invite Dave à faire un bout de chemin avec elle. Déambulant dans leur ancien quartier, tous deux font le bilan de leur existence. Dans ce modeste exercice tourné en un seul plan séquence dans les rues de Montréal, les interprètes sympathiques formulent une réflexion légère sur l'amour et l'amitié à partir d'un scénario et des dialogues improvisés. Résultat: un portrait doux-amer de la génération

  • L'EXTRAORDINAIRE SPIDER-MAN (The Amazing Spider-Man)

    <strong>États-Unis. 2012. </strong> Drame fantastique de Marc Webb avec Andrew Garfield, Emma Stone, Rhys Ifans, Martin Sheen, Sally Field, Embeth Davidtz. Piqué par une araignée, un adolescent timide se retrouve doté de pouvoirs fantastiques grâce auxquels il devient un super-héros. Son premier ennemi, un industriel mégalomane, serait impliqué dans la disparition de ses parents survenue lorsqu'il était enfant.

  • CLOCLO - LA LEGENDE DE CLAUDE FRANÇOIS (Cloclo) (5)

    <strong>France. 2012. 148 min.</strong> Drame biographique de Florent-Emilio Siri avec Jérémie Renier, Benoît Magimel, Monica Scattini, Sabrina Seyvecou, Ana Girardot, Joséphine Japy. Égypte, 1949. Claude François, 10 ans, rêve déjà d'une carrière de chanteur, tandis que son père, employé à la Compagnie du Canal de Suez, espère qu'il marchera dans ses pas et ceux de son propre père. Expulsée du pays dans la foulée de la nationalisation du canal par le gouvernement Nasser, la famille François se réfugie à Monaco où Claude, qui perfectionne son apprentissage de la musique, est embauché comme batteur dans un orchestre de jazz. Outré, son père le renie. Lorsque ce dernier meurt, en 1961, le jeune homme s'installe à Paris avec sa mère et sa soeur et, à force d'entêtement, réussit à percer dans le monde de la chanson. Les tubes s'enchaînent et Claude jouit d'une popularité phénoménale. Après un divorce acrimonieux suivi d'une liaison houleuse avec France Gall, il enregistre à 30 ans le succès "Comme d'habitude" que Frank Sinatra reprend sous le titre "My Way". Malgré la consécration, Claude collectionne les revers amoureux en raison de son tempérament jaloux et narcissique. Alors qu'il s'apprête à conquérir le marché anglo-saxon en 1978, le destin frappe. Cette chronique biographique s'appuie sur un scénario linéaire procédant de la naissance à la mort, redites et longueurs en prime. La réalisation léchée met de l'avant une photographie joliment saturée ainsi qu'une direction artistique minutieuse. Jérémie Rénier (L'ENFANT, POTICHE) possède le bon look et la bonne démarche, mais il en fait parfois trop.

  • DES GENS COMME NOUS (People Like Us) (5)

    <strong>États-Unis. 2012. 115 min.</strong> Drame psychologique de Alex Kurtzman avec Chris Pine, Elizabeth Banks, Michelle Pfeiffer, Michael Hall D'Addario, Olivia Wilde, Jon Favreau, Mark Duplass, Philip Baker Hall, Barbara Eve Harris. Sam, un ambitieux représentant de commerce new-yorkais, apprend coup sur coup qu'une agence fédérale menace de le poursuivre pour négligence et que son père, célèbre producteur de disques, a perdu sa bataille contre le cancer. Parce qu'il a toujours détesté son géniteur, le jeune homme s'arrange pour rater de peu les funérailles à Los Angeles, ce qui intrigue sa compagne Hannah et rend furieuse sa mère. Peu après, Sam se fait remettre par un ami avocat du défunt une trousse de rasage contenant cent cinquante mille dollars, avec une note l'enjoignant de porter la somme à un certain Josh. Lequel se révèle être un préadolescent aux prises avec des troubles de comportement, et dont la mère, la barmaid Frankie, cherche à surmonter son alcoolisme. Or, Sam découvre avec stupeur que cette dernière est sa demi-soeur, fruit d'une liaison passée entre son père et une groupie. Brouillé avec Hannah, retournée à New York, Sam s'immisce dans le quotidien de Frankie et Josh, enjolivant leur existence mais sans trouver le courage de leur avouer la vérité sur son identité et sa mission. En partie autobiographique, ce premier long métrage du scénariste de TRANSFORMERS et COWBOYS & ALIENS se révèle un mélo familial au récit indûment étiré et criblé de clichés, que la réalisation, nerveuse et parfois tape-à-l'oeil, peine à dynamiser. Les interprètes s'en tirent toutefois avec les honneurs, décochant leurs répliques vaches avec aplomb.

  • TED

    <strong>États-Unis. 2012. 96 min.</strong> Comédie fantaisiste de Seth MacFarlane avec Mark Wahlberg, Mila Kunis, Joel McHale, Giovanni Ribisi, Patrick Warburton, Matt Walsh, Jessica Barth. Rendu à la mi-trentaine, un homme immature réalise que son meilleur ami, l'ourson en peluche de son enfance animé d'une vie propre à la suite d'un voeu, compromet maintenant sa relation de couple à grands coups de comportements vulgaires et débauchés.

  • MAGIC MIKE

    <strong>États-Unis. 2012. 110 min.</strong> Comédie dramatique de Steven Soderbergh avec Channing Tatum, Alex Pettyfer, Matthew McConaughey, Cody Horn, Olivia Munn, Matt Bomer. Entrepreneur le jour, Mike danse nu le soir dans un club de Tampa Bay, devant un parterre de femmes en délire. Quand se pointe une recrue de 19 ans, le vétéran entreprend de lui montrer les ficelles du métier, tout en entamant une liaison avec la grande soeur de l'adolescent.

  • MADEA'S WITNESS PROTECTION

    <strong>États-Unis. 2012. 115 min.</strong> Comédie policière de Tyler Perry avec Tyler Perry, Eugene Levy, Denise Richards, Romeo Miller, Doris Roberts. Appelé à témoigner contre les dirigeants de sa firme de Wall Street, accusés d'avoir échafaudé un stratagème frauduleux à la Ponzi, un financier est envoyé par la police dans un État du Sud, chez une matriarche afro-américaine.

  • FLAMENCO, FLAMENCO (5)

    <strong>Espagne. 2010. 97 min.</strong> Documentaire musical de Carlos Saura. Des artistes émérites et des nouveaux talents du flamenco contemporain se produisent à tour de rôle dans un décor épuré où sont disposées des toiles de grands maîtres andalous et de vieilles affiches de spectacles. Du solo silencieux d'Israel Galvan à celui de la fougueuse Sara Baras, en passant par l'entraînante buleria de Jerez, l'envoûtant art espagnol, alliant tradition et modernité, s'expose devant la caméra de Carlos Saura dans toute sa splendeur, sa vigueur et sa sensualité. S'il relève ça et là un pas de danse complexe, l'expressivité d'un chanteur ou le doigté d'un guitariste, Carlos Saura (FADOS) laisse le flamenco s'exprimer librement au moyen de plans larges, qui excluent toute trace d'intervention de sa part. Dénué de fil narratif, son film a toutes les apparences d'une émission de variétés soignée mais datée.

  • États-Unis. 2011. 116 min. Drame sentimental de Sarah Polley avec Michelle Williams, Seth Rogen, Luke Kirby, Sarah Silverman, Aaron Abrams, Jennifer Podemski. En visite pour son travail de rédactrice sur le site historique de la forteresse de Louisbourg en Nouvelle-Écosse, Margot croise Daniel, un jeune homme séduisant qui lui rappelle quelqu'un. Mais qui? À son retour à Toronto, la jeune épouse de Lou, auteur en vogue de livres de recettes, découvre que ce mystérieux inconnu n'est autre que Daniel, son voisin d'en face. À la faveur d'une promenade matinale, celui-ci, un artiste qui gagne sa vie en tirant son pousse-pousse dans les rues de la Ville-Reine, croit déceler sous l'air désinvolte de sa voisine une profonde insatisfaction. Bien qu'elle soit attisée par plusieurs rencontres, l'attirance chaste de Margot pour Daniel continue de passer inaperçue aux yeux de Lou, un bon gars confortablement installé dans la routine. Écartelée, Margot fait un choix qui va bouleverser sa vie et celle des deux hommes qui l'aiment. Sarah Polley (AWAY WITH HER) oppose le confort et la familiarité au risque et à l'aventure dans cette oeuvre douce-amère, à la grâce rétro, fondée sur un triangle amoureux aux angles arrondis par le doute. Le point de vue de la cinéaste, discret et hésitant, est à l'image de son héroïne, qui veut tout et son contraire, incarnée avec force par Michelle Williams.

  • CONTRACORRIENTE (4)

    <strong>Pérou. 2009. 100 min.</strong> Drame de Javier Fuentes-Leon avec Cristian Mercado, Manolo Cardona, Tatiana Astengo, José Chacaltana, Emilram Crossio, Maria Edelmira Palomino, Cindy Diaz, Atilia Boschetti. Bien que son épouse soit sur le point d'accoucher de leur premier enfant, Miguel, pêcheur dans un village côtier traditionaliste, poursuit sa liaison secrète avec Santiago, un jeune peintre venu de la ville. Très présent dans la vie communautaire et religieuse de la localité, Miguel met tout en oeuvre pour dissimuler sa liaison avec cet artiste qui inspire la méfiance. Mais peu après une dispute entre les deux amants, ce dernier se noie accidentellement. Aussitôt, son fantôme apparaît à Miguel, qui est le seul à le voir. Santiago charge son ami de repêcher son corps, afin que son âme puisse trouver la paix, puis de lui préparer une sépulture dans la plus pure tradition du village. Des indices dans la maison du peintre ayant révélé le pot aux roses, Miguel subit l'opprobre de sa communauté et, plus grave encore, celle de son épouse. CONTRACORRIENTE repose sur un scénario bien construit, émaillé d'éléments fantastiques, qu'une ellipse étonnante fait basculer. Le jeu bien senti des interprètes, dont celui de l'excellent Cristian Mercado, vient appuyer une mise en scène efficace et fluide, rehaussée par une photographie lumineuse qui ajoute au charme de l'ensemble