NOUVELLES

Elliot Lake: une opération de «démolition contrôlée» difficile

26/06/2012 05:47 EDT | Actualisé 26/08/2012 05:12 EDT
CP

La délicate opération de sauvetage qui s'était amorcée mardi soir pour retrouver les victimes de l'effondrement du centre commercial d'Elliot Lake, dans le nord de l'Ontario, n'a finalement pas fonctionné.

Vers 22 h, une grue spécialisée appartenant à un démolisseur privé de Toronto avait commencé à arracher méthodiquement des morceaux de la façade extérieure du centre commercial afin que les secouristes puissent se frayer un chemin à l'intérieur de l'édifice.

L'opération de « démolition contrôlée » se voulait la plus récente tentative pour retrouver d'éventuels survivants. Mais des responsables ont fait savoir plus tard en soirée que l'imposant bras robotique a été incapable d'atteindre l'escalier mécanique.

« C'est un peu comme lorsque vous tendez le bras dans le placard et que vous deviez déplacer toutes les tasses pour prendre celle qui se trouve dans la rangée du fond. Il s'agit du retrait chirurgical de certains morceaux afin d'entrer à l'intérieur et déplacer [l'escalier mécanique], comme le prévoyait la stratégie », a expliqué le commissaire à la sécurité communautaire de l'Ontario, Dan Heskey.

La pelle mécanique, qui possède un bras articulé pouvant s'étirer jusqu'à 45 mètres, devait permettre aux experts de détruire la zone autour de l'ascenseur de façon contrôlée. L'équipe de sauvetage estime que la majorité des personnes prises au piège sont situées dans un rayon d'environ 12 mètres de l'ascenseur.

Le moindre mouvement de la grue était accueilli par les applaudissements des citoyens qui étaient toujours sur place en soirée, espérant encore retrouver des survivants dans les décombres. D'autres résidents s'inquiétaient toutefois du fait que le retrait de morceaux de l'édifice ne mette en danger la vie de ceux qui se trouvent toujours sous les décombres et qui s'accrochent à la vie.

Les policiers affirment que 12 personnes manquent toujours à l'appel et pourraient être dans les décombres du centre commercial Algo depuis samedi. Aucun signe de vie n'a toutefois été enregistré depuis que les secouristes ont quitté la structure lundi.

Un peu avant le départ, ils avaient réussi à descendre un appareil dans les décombres, lequel a permis de percevoir un souffle humain. Mais les sauveteurs ont renoncé à poursuivre leurs opérations puisque l'instabilité du bâtiment est telle qu'ils pourraient y laisser leur vie.

Les espoirs de retrouver des survivants s'amenuisent d'heure en heure, concèdent les autorités. Le porte-parole de l'équipe de recherche et de sauvetage en milieu urbain de Toronto, Bill Needles, a déclaré mardi que la probabilité qu'une des victimes survive à l'effondrement est très faible.

Au moins une personne est morte dans l'effondrement du toit du centre commercial; 22 personnes ont été blessées, mais aucune grièvement.

De nombreux résidents d'Elliot Lake montrent du doigt le piètre état du toit du centre commercial pour expliquer la tragédie. Le bâtiment, construit dans les années 80, aurait connu plusieurs problèmes au fil des années.