VIDEO

Effondrement à Elliott Lake: 9 personnes manquent à l'appel (VIDÉOS)

25/06/2012 08:15 EDT | Actualisé 25/08/2012 05:12 EDT

Le premier ministre ontarien, Dalton McGuinty, a annoncé qu'une grue et de l'équipement robotisé servant normalement lors d'accidents miniers étaient en route vers Elliot Lake, où le toit du centre commercial s'est effondré.

Des travailleurs élargissent la route au centre commercial pour permettre l'accès de la grue géante de plus de 100 tonnes qui arrivera en après-midi.

Les secouristes tenteront de démolir la structure plutôt que d'essayer de se frayer un chemin pour atteindre les victimes de l'effondrement.

Dalton McGuinty a aussi communiqué avec le premier ministre Stephen Harper, qui lui a assuré l'aide des Forces canadiennes en cas de besoin.

« Ils savent ce dont nous avons besoin. Si nous demandons de l'expertise ou de l'équipement militaire, je suis certain que le premier ministre sera à 100 % dernière nous », a déclaré Dalton McGuinty.

Suspension des recherches

Lundi, les secouristes avaient décidé d'interrompre leurs recherches parce que la structure du centre commercial Algo pourrait s'affaisser à tout moment. Mais le premier ministre de l'Ontario a demandé aux équipes de recherche et de sauvetage de retourner à la table à dessin et d'envisager d'autres solutions pour poursuivre les recherches, dont l'utilisation d'équipements lourds pour démolir l'immeuble de l'extérieur.

Les responsables des équipes de recherche et du comité d'urgence qui gère la situation ont ensuite confirmé qu'ils tenteraient d'autres manoeuvres. Ils ont toutefois précisé qu'aucun sauveteur n'entrera à l'intérieur de la structure puisqu'elle est toujours extrêmement dangereuse.

Les équipes d'urgence avaient annoncé qu'elles mettaient fin aux recherches même si une personne, prisonnière des gravats de béton, était peut-être toujours vivante.

Plus tôt dans la journée, ils avaient réussi à descendre un appareil dans les décombres du centre commercial Algo, lequel a permis de percevoir un souffle humain. Mais les sauveteurs ont dû renoncer à poursuivre leurs opérations puisque l'instabilité du bâtiment est telle qu'ils pourraient y laisser leur vie.

La décision avait suscité l'incompréhension et la tristesse des résidents de la communauté du nord de l'Ontario. Des proches des victimes, en colère, ont voulu se rendre sur le site pour faire des recherches eux-mêmes, mais la police les en a empêchés.

Des dizaines de résidents ont affirmé vouloir tenter une opération de sauvetage avec toutes les personnes qui se portent volontaires. Les citoyens réclament aussi le déploiement d'une équipe spécialisée dans le sauvetage de mineurs.

Au moins une personne est morte dans l'effondrement du toit du centre commercial samedi. Selon la police, 30 autres personnes manquent toujours à l'appel dans la municipalité.

Les autorités dénombrent 22 blessés dans l'effondrement, mais aucun grièvement.

De nombreux résidents d'Elliot Lake montrent du doigt le piètre état du toit du centre commercial pour expliquer la tragédie. Le bâtiment, construit dans les années 80, aurait connu plusieurs problèmes au fil des années.