La Sûreté du Québec arrête Luigi Coretti, l'ancien patron de la firme de sécurité BCIA

Publication: Mis à jour:

La Sûreté du Québec a arrêté Luigi Coretti, l'ancien patron de la firme de sécurité BCIA. Il sera accusé de fraude et de fabrication de faux documents.

Les fraudes présumées auraient été commises entre 2005 et 2010.

L'homme de 47 ans de Laval fera face à quatre chefs d'accusation, soit deux de fraude de plus de 5000 $, un de fausses déclarations et un de fabrication de faux documents.

Selon l'enquête de la SQ, qui a été entamée en 2010, M. Coretti « aurait notamment surévalué des comptes clients de manière à obtenir du financement d'institutions financières sous de fausses représentations. »

Il devrait être libéré dès lundi sous certaines conditions. Il comparaîtra au palais de justice de Montréal à une date ultérieure, afin d'y être formellement accusé.

Luigi Coretti est un ami de l'ancien député libéral et ministre de la Famille, Tony Tomassi. Ce dernier fait face à des accusations de fraude envers le gouvernement et d'abus de confiance par un fonctionnaire public.

Il est soupçonné d'avoir utilisé à des fins personnelles, pendant qu'il était député, une carte de crédit de l'agence de sécurité BCIA.

Le premier ministre Jean Charest avait démis de ses fonctions M. Tomassi à la suite de cette affaire. Tony Tomassi avait par la suite annoncé sa démission comme député.

Sur le web

Luigi Coretti arrêté pour fraude

Tomassi associate Luigi Coretti arrested for fraud

Tony Tomassi a commis un manquement à l'éthique

Tomassi obtient encore un report de sa cause