Huffpost Canada Quebec qc

Un repêchage plus tard, il y a déjà de quoi rassurer les partisans du Canadien

Publication: Mis à jour:
MARC BERGEVIN
PC

PITTSBURGH, États-Unis - L'heure est toujours à l'optimisme dans la foulée d'un repêchage amateur, et il est vrai que c'est seulement dans quelques années qu'on saura quels clubs de la LNH auront récolté les plus beaux fruits de la séance de sélection qui s'est déroulée au cours du week-end à Pittsburgh. Reste qu'on peut déjà signaler la présence d'éléments rassurants du côté du Canadien.

Notamment, à cause de la façon de fonctionner du nouvel état-major du Tricolore, désormais mené par le directeur général recrue Marc Bergevin. Celui-ci s'est entouré d'hommes provenant de différents milieux, et il semble déjà que ces ingrédients complémentaires aient engendré une bonne recette.

«Il y a eu différentes opinions d'exprimées, ce qui a mené à des discussions, et ensuite à des prises de décision en équipe», a noté Bergevin en expliquant comment ses hommes de hockey en sont arrivés à un concensus concernant l'identité des joueurs à repêcher.

Ce qui augure bien pour les décisions qui seront prises dans d'autres dossiers, ces prochaines semaines. Et ce qui tranche avec le style hégémonique du d.g. précédent, Pierre Gauthier.

Sous l'égide de Gauthier, Trevor Timmins était resté dans l'ombre ces dernières années. Mais en retenant les services de ce dernier et, qui plus est, en lui permettant d'être à l'avant-plan pendant ce repêchage tenu au Consol Energy Center, Bergevin a permis de rappeler aux partisans du CH que le directeur du recrutement du club montréalais est un homme compétent dans son domaine. Par ces gestes, le nouveau d.g. a également souligné implicitement que le travail que Timmins a fait ces dernières années, malgré l'incertitude découlant des gestes de Gauthier et de son précécesseur Bob Gainey, en était un de qualité.

«Honnêtement, Trevor m'impressionne de plus en plus, a déclaré Bergevin après la fin du repêchage, samedi. Je ne le connaissais qu'un peu avant d'arriver à Montréal, mais plus on passe du temps ensemble, plus il m'impressionne. C'est une bonne tête de hockey, c'est un homme qui respecte les gens qui travaillent avec lui, il sollicite les opinions de tout le monde et ce n'est pas gris avec lui. C'est noir ou blanc, et j'aime ça.»

La décision de permettre à Timmins de se consacrer entièrement au dépistage des joueurs amateurs, tout en confiant les tâches reliées au développement des joueurs à d'autres, dont Martin Lapointe, confirmait d'une certaine manière la compétence du fidèle employé du Tricolore. Bergevin a eu la sagesse de lui permettre de faire ce qu'il fait de mieux, sans éparpiller ses efforts sur des dossiers secondaires — des dossiers qui s'avéreront prioritaires pour Lapointe et Patrice Brisebois.

Et ce que ç'a donné pour le moment, ce sont les sept joueurs repêchés vendredi et samedi. À commencer au troisième rang de la première ronde par l'Américain d'origine russe Alex Galchenyuk, le joueur de centre de Nail Yakupov lorsqu'ils évoluaient tous les deux avec le Sting de Sarnia.

Le CH a ensuite repêché deux fois en deuxième ronde. Au 33e rang pour choisir l'ailier droit suédois Sebastian Collberg, le joueur classé troisième par la centrale de dépistage de la LNH chez les patineurs européens. Puis, au 51e rang, pour sélectionner le défenseur canadien Dalton Thrower, qui peut évoluer tant en avantage qu'en désavantage numérique.

Au troisième rang de la troisième ronde, le Tricolore a jeté son dévolu sur l'Américain d'origine française Tim Bozon, impressionné par le fait qu'il est le fils de Philippe Bozon, le premier Français à avoir accédé à la LNH, mais aussi qu'il ait récolté 71 points en 71 matchs à sa première saison dans la coriace Ligue junior de l'Ouest, l'hiver dernier, après avoir décidé de quitter le confort de la ligue suisse.

Puis, lors des quatrième, cinquième et sixième rondes, le CH a respectivement retenu le coriace joueur de centre défensif Brady Vail, un Américain; l'ailier gauche québécois Charles Hudon, qui s'inspire de la détermination de David Desharnais et lui ressemble à cause de sa bonne vision du jeu; et l'ailier gauche du club suédois de Modo Erik Nystrom, qui pourrait être la carte cachée de ce repêchage, selon Timmins.

«Nous avons du talent et du caractère, et ce sont des joueurs qui vont bien ensemble», a souligné Bergevin, qui a notamment louangé son premier choix, Galchenyuk, un joueur qui a énormément de respect pour l'organisation du Canadien et sa riche histoire.

«Le meilleur joueur qu'on sentait disponible pour nous aider à long terme, c'est lui.»

Galchenyuk n'a disputé que deux matchs, la saison dernière, après avoir subi une déchirure ligamentaire au genou pendant le camp d'entraînement. Timmins a toutefois assuré que le Canadien avait fait ses devoirs pour s'assurer que l'athlète de six pieds et un demi-pouce n'avait plus de séquelles.

«La science de la réparation des ligaments croisés antérieurs est maintenant très avancée, a souligné Timmins. Quand j'étais avec les Sénateurs d'Ottawa, Marian Hossa avait subi une blessure similaire dans le dernier match qu'il avait disputé dans le junior majeur. Et il est revenu plus gros, plus fort, plus rapide. Alex a fait la même chose. Il s'est entraîné très fort pendant sa phase de réadaptation. Il est devenu plus gros et plus fort. Et il y a encore de la place pour qu'il continue de grandir et de grossir.»

Tourné vers le repêchage ces derniers jours, Bergevin rouvrira ses autres dossiers dès lundi. Le 1er juillet approche à grands pas et des décisions seront bientôt prises en ce qui concerne les joueurs autonomes avec et sans compensation appartenant au Canadien. Le d.g. a dit espérer pouvoir annoncer bientôt de nouvelles ententes avec quelques joueurs autonomes avec compensation — lire Carey Price et P.K. Subban, à tout le moins.

La direction du CH accordera également une certaine attention au marché des joueurs autonomes qui sera lancé dans une semaine, a dit Bergevin.

«On va regarder ça, c'est sûr. Mais ça dépend beaucoup du joueur en question. Il y en a quelques-uns de qualité, mais après ça... Ça va dépendre.»

Il reste également à embaucher un entraîneur adjoint responsable des défenseurs pour seconder Michel Therrien. Bergevin s'est dit ouvert à la candidature de Larry Robinson.

«Ce serait un peu absurde de ne pas écouter si quelqu'un de cette stature-là devait devenir disponible», a déclaré le directeur général.

Sur le web

Collberg s'amène | Hockey | Radio-Canada.ca

Repêchage de la LNH: mince récolte pour la LHJMQ

Repêchage | Canadiens Hudon et Collberg sélectionnés

Les hauts et les bas du repêchage

Charles Hudon n'aurait pu espérer mieux pour ses 18 ans