VIDEO

Au moins deux personnes prisonnières des décombres à Elliot Lake (VIDÉOS)

24/06/2012 04:20 EDT | Actualisé 24/08/2012 05:12 EDT

Les autorités confirment dimanche qu'au moins deux personnes sont prisonnières des décombres d'une partie du toit du centre commercial Algo qui s'est effondrée samedi après-midi à Elliot Lake dans le nord de l'Ontario.

La police provinciale de l'Ontario (PPO) dit que des images des lieux montrent une main et un pied dans les décombres qui sont encore trop instables pour que les secours y accèdent.

Les pompiers disent qu'ils ont aussi entendu des coups frappés derrière des morceaux de béton et de métal.

Une équipe spécialisée est en train de stabiliser les lieux. Un processus qui pourrait prendre une douzaine d'heures.

Il s'agit toujours d'une opération de sauvetage et les secours espèrent encore trouver des survivants.

La PPO demande aux personnes présentes lors de l'affaissement du toit de communiquer avec les policiers.

Les autorités dénombrent 22 blessés dans l'effondrement, mais aucun grièvement. Neuf personnes manqueraient encore potentiellement à l'appel.

État d'urgence

Samedi soir, l'équipe de recherche et de sauvetage en milieu urbain, avec de l'équipement lourd de Toronto, a été appelée en renfort. Au moins une personne était prise sous les décombres.

L'état d'urgence a été décrété samedi après-midi à Elliot Lake, situé à un peu plus de deux heures de route à l'ouest de Sudbury.

Une partie du toit du centre commercial qui sert d'aire de stationnement s'est écroulée vers 14 h 20, samedi.

L'effondrement a causé une fuite de gaz. Les secours ont tout de suite coupé l'électricité et évacué les lieux.

Réactions

Le député local, Mike Mantha, s'est dit « choqué » et « horrifié » d'apprendre la nouvelle de l'effondrement.

Le premier ministre de la province, Dalton McGuinty s'est entretenu avec le maire d'Elliot Lake, Rick Hamilton, dimanche matin. « Tandis que nous attendons avec appréhension d'autres nouvelles sur toute personne considérée comme disparue à Elliot Lake, nos pensées et nos prières accompagnent les familles touchées, ainsi que toute personne blessée et, de fait, toute la collectivité », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Des fuites

La directrice du centre commercial, Rhonda Bear, qui a accordé une entrevue à la CBC, soutient qu'il y a eu des réparations et de l'entretien de fait sur des portions du toit au cours de la dernière année.

Elle ajoute qu'une étude technique et structurelle a été commandée il y a un mois par les propriétaires des lieux, Eastwood Mall Inc., et que rien n'a été remarqué.

Le journal local The Standard a rapporté précédemment que le centre commercial était aux prises avec de nombreuses fuites.

Il y a quatre ans, les propriétaires du centre commercial ont dépensé un million de dollars dans la réfection du toit et le colmatage des fuites.

Au mois de mars, les directeurs du centre commercial ont plaidé coupable à la cour provincial parce que les arroseurs automatique et les alarmes d'incendie n'étaient pas aux normes. Ils ont dépensé 50 000 $ pour remettre les systèmes en état et éviter d'autres amendes.