VATICAN, État de la Cité du Vatican - Le correspondant du réseau Fox News à Rome a été embauché par le Vatican pour tenter d'améliorer la stratégie de communication du Saint-Siège, qui a été mise à mal ces derniers temps avec l'un des plus graves scandales à avoir éclaboussé le petit État, ont annoncé des responsables, samedi.

Greg Burke, âgé de 52 ans, deviendra conseiller principal aux communications pour le secrétariat de l'État du Vatican, ont confirmé M. Burke et le Vatican à l'Associated Press.

«Je suis un peu nerveux, mais très excité. Appellons cela un défi», a confié M. Burke lors d'une entrevue téléphonique.

Il a défini son poste — qui lui a déjà été offert deux fois par le passé, dit-il — comme ressemblant à celui d'un conseiller en communications de la Maison-Blanche.

«Vous gérez le message, vous le moulez, et vous tentez que tous conservent ce message. Et c'est difficile.»

Originaire de St. Louis, Greg Burke, qui est membre de l'organisation conservatrice Opus Dei, est un ancien correspondant du magazine Time.

Le porte-parole de longue date du pape Jean-Paul II, Joaquin Navarro-Valls, était lui aussi membre de l'ordre de l'Opus Dei et était connu pour apprécier l'accès au pape dont il disposait et sa capacité à concevoir le message que Jean-Paul II voulait émettre.

Après que le pape Benoît XVI ait été élu en 2005, M. Navarro-Valls a été remplacé par le révérend Federico Lombardi, un jésuite qui a longtemps dirigé Radio Vatican — et le fait toujours —, en plus de gérer le bureau de la presse du Vatican et son service de télévision.

Selon ce qu'a expliqué M. Lombardi à l'AP, M. Burke aidera à intégrer les problèmes de communication au sein du plus important service administratif du Vatican, le secrétariat d'État, et aidera à gérer ses relations avec le bureau des médias du Saint-Siège et avec d'autres services de communications du Vatican. M. Burke travaillera sous la direction du sous-secrétaire d'État du Vatican et du responsable qui supervise les communications vaticanes au sein du secrétariat.

Le Vatican est embourbé dans des problèmes de communications depuis l'élection du pape Benoît XVI, en 2005, et est confronté ces jours-ci à un scandale lié à des fuites de documents qui ont été coulés à des journalistes italiens. Alors que le scandale est sérieux — le pape a lui-même convoqué une réunion spéciale de cardinaux, samedi, pour tenter de régler la question — les problèmes de communications du Vatican y sont de beaucoup antérieurs.

Le discours désormais infâme du pape à propos des musulmans et de la violence, sa décision de 2009 de réhabiliter un prêtre dissident ayant nié l'Holocauste et la réponse vaticane à l'explosion, en 2010, de scandales sexuels ne sont que quelques-uns des scandales qui ont terni la papauté de Benoît XVI.

M. Burke est un correspondant de Fox depuis son arrivée au réseau américain en 2001. Précédemment, il avait été correspondant à Rome pour le magazine Time pendant une décennie. Il est diplômé de l'École de journalisme de l'Université Columbia.