Euro-2012: L'Allemagne remporte le «derby de la dette» (VIDÉOS)

Publication: Mis à jour:
Sami Khedira (6) et Andre Schuerrle (AFP)
Sami Khedira (6) et Andre Schuerrle (AFP)

La tâche était ardue pour la Grèce, et la Grèce a failli à la tâche. Les Allemands étaient trop forts et la logique a été respectée, vendredi, en quarts de finale de l'Euro 2012.

L'Allemagne l'a emporté 4 à 2, à Gdansk, en Pologne.

Quatre buteurs différents ont trompé le gardien grec Michalis Sifakis. Le capitaine allemand Philipp Lahm a marqué le premier but à la 39e minute.

Le festival offensif s'est véritablement mis en marche au retour de la mi-temps.

La Grèce a égalisé la marque grâce à Giorgos Samaras (55e). Les Allemands ont repris la situation en main six minutes plus tard, avec le filet de Sami Khedira (61e). Miroslav Klose a presque anéanti les espoirs grecs avec une tête à la 68e minute. Marco Reus a fait 4 à 1 à la 74e.

Dimitris Salpingidis a marqué le second but de la Grèce sur un tir de pénalité à la 89e, mais c'était trop peu, trop tard.

Les Allemands ont prouvé une fois de plus leur force, même si Thomas Müller, Mario Gomez et Lukas Podolski, trois joueurs de premier plan, ont commencé la rencontre sur le banc. L'équipe n'a jamais perdu en quarts de finale de l'Euro et demeure invaincue en neuf matchs contre les Grecs (six victoires, trois nuls).

La présence de la chancelière allemande Angela Merkel a peut-être inspiré la Mannschaft. L'équipe affrontera en demi-finale, jeudi, à Varsovie, le vainqueur du match opposant l'Angleterre à l'Italie, dimanche.

Ce résultat vient conclure une semaine de tension entre la Grèce et l'Allemagne. Le match, qualifié de « derby de la dette », dépassait largement l'aspect sportif pour la plupart des Grecs. La chancelière allemande est considérée comme la principale responsable de l'austérité draconienne imposée aux Grecs.

REVIVEZ LE MATCH EN VIDÉOS: