Althia Raj Headshot

EXCLUSIF: Bev Oda sacrifiée dans le prochain remaniement ministériel

Publication: Mis à jour:

Au bout du compte, le jus d'orange à 16 $ aura coûté beaucoup plus cher à Bev Oda.

Le Huffington Post a appris que la ministre de la Coopération internationale perdra son poste dans le prochain ministériel, prévu avant la fin de l'été.

Des rumeurs veulent d'ailleurs que Mme Oda, députée de Durham, en Ontario, quitte la vie politique avant d'être démise de ses fonctions.

Mais Bev Oda, qui aura 68 ans le mois prochain, a toutefois indiqué au HuffPost, mercredi, qu'elle n'avait pas l'intention de se retirer.

En avril dernier, Bev Oda avait dû présenter ses excuses et rembourser des dépenses exagérées lors d'un voyage à Londres. La controverse suivait celle, en 2009, où elle avait inscrit à la main le mot «not» pour empêcher une subvention au groupe KAIROS, malgré l'avis favorable de ses fonctionnaires.

MacKay, Paradis et Lebel dans le collimateur

Plusieurs sources ont confirmé au HuffPost que le premier ministre Stephen Harper effectuera un léger remaniement dans les prochaines semaines, des changements qui affecteront environ cinq ministres.

Selon nos informations, la députée de Simcoe—Grey en Ontario, Kellie Leitch, est la successeure la plus plausible de Bev Oda à la Coopération internationale. Chirurgienne de formation, elle occupe actuellement les fonctions de secrétaire parlementaire auprès du ministre du Travail.

Les noms des députés Michelle Rempel, à Calgary, et de Chris Alexander, ancien diplomate à l'ONU, circulent également.

Selon les rumeurs, le ministre de la Défense, Peter MacKay, pourrait aussi changer de ministère. Même s'il a l'appui des troupes, la gestion du dossier des avions de combats F-35 a laissé une impression de perte de contrôle au sein du gouvernement, au point où le dossier relève maintenant de la ministre des Travaux publics, Rona Ambrose.

M. MacKay pourrait se retrouver à la Justice, où le ministre Rob Nicholson ne fait pas l'unanimité.

Deux ministres québécois, Christian Paradis, à l'Industrie, et Denis Lebel, aux Transports, pourraient aussi changer de fonctions.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

L'hôtel Savoy à Londres
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction