Huffpost Canada Quebec qc

Quand Jason Kenney traite le vice-premier ministre albertain de «trou de cul» (TWITTER)

Publication: Mis à jour:

L'histoire fait le tour des cercles politiques à Ottawa, et le Edmonton Journal la raconte dans son édition de mardi matin.

L'explication la plus logique veut que le ministre de l'Immigration, Jason Kenney, ait cliqué sur «Répondre à tous» par inadvertance. Mais le sens commun montre aussi qu'il n'a pas beaucoup de filtre quand il écrit un courriel.

Mercredi dernier, un courriel provenant du bureau de Blaine Calkins, président du caucus des députés conservateurs fédéraux de l'Alberta, demande à ses collègues, dont Kenney, s'ils souhaitent rencontrer le vice-premier ministre albertain Thomas Lukaszuk, qui était de passage à Ottawa.

La réponse de Jason Kenney revient cinq minutes plus tard.. non pas seulement à Calkins, mais aux 26 membres du caucus fédéral albertain et leurs adjoints: «C'est un "non" définitif à Lukaszyk (sic). Je ne crois pas qu'il soit sensé de créer un précédent en tenant une réunion spéciale du caucus pour chaque ministre provincial en visite. De plus, il est un trou de cul notoire.»

Kenney réussit même à faire une faute dans le nom de Lukaszuk.

La réaction du côté du bureau de Jason Kenney? «Nous ne commentons pas les communications privées.»

L'affaire démontre les relations tendues entre les conservateurs albertains et fédéraux, plusieurs de ces derniers ayant appuyé le parti Wildrose, plus à droite, lors du dernier scrutin provincial.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Insultes du ministre Kenney: réactions (en anglais)
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction