POLITIQUE

Commission Charbonneau: Jean Charest réagit aux propos de Jacques Duchesneau

19/06/2012 03:07 EDT | Actualisé 19/08/2012 05:12 EDT
Getty Images

RIO DE JANEIRO - Le premier ministre Jean Charest assure qu'il apportera «avec beaucoup de détermination» les correctifs nécessaires à la lumière des recommandations de la Commission Charbonneau.

L'ancien patron de l'Unité anticollusion, Jacques Duchesneau, a livré un témoignage accablant mardi à la commission, affirmant que dans le financement des partis politiques, il y a beaucoup d'hypocrisie, l'influence est à louer et les décisions sont à vendre.

Actuellement à Rio de Janeiro, au Brésil, en vue de la Conférence des Nations unies sur le développement durable, M. Charest a précisé qu'il n'avait pas pris connaissance des derniers témoignages et n'a pas fait mention de M. Duchesneau. Il a toutefois insisté sur le fait que son gouvernement allait agir «sans hésitation».

«Je peux vous dire une chose, sans hésitation: s'il y a des correctifs à apporter, nous le ferons, on va le faire avec beaucoup de détermination, on va le faire sans hésitation», a-t-il répété.

«On est très déterminés à poser tous les gestes nécessaires pour s'assurer que les fonds publics soient bien investis», a-t-il poursuivi.

Il a rappelé que la Commission Charbonneau avait le mandat «pour aller au fond des choses» et que son gouvernement allait continuer à être extrêmement vigilant.