MONTRÉAL - Vingt-quatre heures après avoir été libéré par la direction des Alouettes de Montréal, le maraudeur québécois Étienne Boulay a déclaré qu'il était déjà en discussions avec trois équipes de la Ligue canadienne de football (LCF).

Bien qu'il ait admis vouloir effectuer un retour sur les terrains de football de la LCF le plus tôt possible, le Montréalais de 28 ans a indiqué qu'il ne prendrait pas de décision avant d'avoir bien analyser chacune des offres qui lui sont présentées.

«Je suis plein d'espoir et je suis très motivé, a d'abord lancé Boulay en conférence de presse samedi matin. J'ai l'intention de continuer à jouer au football, et en fait les choses regardent bien. Je suis très confiant pour ce qui s'en vient, je suis en pleine forme, j'ai encore le feu sacré et la passion de jouer au football.

«On est maintenant en prise de décisions, mais je n'ai pas l'intention de prendre une décision précipitée, a-t-il poursuivi. En fait, je veux faire ça à tête reposée et m'assurer de prendre la meilleure décision pour ma famille et moi.»

Boulay a déclaré avoir passé les heures suivant l'annonce en compagnie de ses proches, afin de réfléchir à la situation et à son avenir professionnel.

«J'ai été très surpris, je ne m'en attendais pas, a reconnu Boulay. Je suis en bonne forme physique et je joue du bon football, alors ç'a été une grande déception d'apprendre cela. J'ai pris la soirée pour parler avec mes proches et mes amis, afin de prendre un peu de recul et de penser à mes affaires.»

Il dit également avoir été soufflé par la réaction des partisans, qui lui ont envoyé par dizaines des mots d'encouragement via textos ou les sites de réseautage social.

Boulay a également tenu à remercier le directeur général des Alouettes Jim Popp, l'entraîneur-chef Marc Trestman et le propriétaire Robert Wetenhall pour lui avoir donné la chance de se faire valoir dans la LCF, et a assuré qu'il conservait de bonnes relations avec eux.

«J'ai toujours eu une belle relation avec Jim Popp et Marc Trestman, ce sont des gars que je respecte énormément — et c'est encore le cas aujourd'hui, a souligné Boulay. L'organisation des Alouettes m'a toujours traité avec respect, de façon franche et honnête, et je dois les remercier pour ça.»

Il dit également conserver de souvenirs «inoubliables» de ses six dernières saisons passées dans l'uniforme des Oiseaux, dont les deux conquêtes de la Coupe Grey en 2009 et 2010. Boulay a aussi souligné qu'au-delà du football, il avait tissé des liens d'amitié avec des joueurs, des membres du personnel et de la direction des Alouettes.

Boulay, qui mesure cinq pieds, neuf pouces et pèse 190 livres, a donc bouclé sa carrière avec les Alouettes avec 127 plaqués défensifs, 43 plaqués sur les unités spéciales ainsi que 11 interceptions. Le Québécois, un choix de deuxième ronde des Oiseaux lors du repêchage canadien de 2006, a également été finaliste pour le titre de recrue de l'année dans la LCF cette année-là.

Par ailleurs, les Oiseaux ont annoncé avoir libéré neuf joueurs additionnels samedi, ce qui veut dire que l'équipe a déjà retranché un joueur de plus que nécessaire avant la date butoire de dimanche soir. Il s'agit de Daunte Akra, Isiah Barfield, T.J. Green, John Hashem, Derrell Johnson-Koulianos, Marquan Jones, Jeraill McCuller, Mark Restelli et Travis Williams.