Deux soeurs québécoises retrouvées sans vie en Thaïlande

Publication: Mis à jour:
AUDREY AND NOMI BLANGER
Audrey et Noémi Bélanger, deux soeurs âgées respectivement de 20 et 26 ans | HO

Deux Québécoises de la région du Témiscouata ont été découvertes sans vie vendredi dans une chambre d'hôtel de l'île touristique thaïlandaise de Phi Phi.

Il s'agit de Audrey et Noémi Bélanger, deux soeurs âgées respectivement de 20 et 26 ans, originaires de Pohénégamook, dans le Bas-Saint-Laurent.

Les deux jeunes femmes seraient arrivées dans la région mardi. Leur mort pourrait remonter à jeudi.

Des représentants consulaires canadiens en Thaïlande sont en contact avec les autorités locales, a indiqué le ministère des Affaires étrangères.

Un porte-parole de la police locale a déclaré qu'aucun signe de violence n'a été constaté sur les lieux. Des autopsies seront pratiquées pour déterminer la cause des décès. Les policiers thaïlandais écartent pour l'instant l'hypothèse du meurtre et étudient la piste de l'empoisonnement.

Une infirmière de l'hôpital où les corps ont été transportés pour l'autopsie a déclaré que les jeunes femmes étaient mortes depuis 12 à 20 heures lorsqu'elles ont été trouvées et que leur peau arborait des « rougeurs étranges », rapporte de site thaïlandais de nouvelles Phuketwan.com.

Selon ce site, une femme de chambre a cogné à la porte de la chambre jeudi, mais n'a obtenu aucune réponse. Ce n'est que vendredi que le personnel de l'hôtel est entré et a découvert les corps.

Selon un responsable de la police locale, cité par la Phuket Gazette, on a retrouvé des vomissures dans la chambre et les deux corps portaient les mêmes signes de traumatisme, soit des lésions sur la peau. Les femmes semblaient aussi avoir saigné des gencives et leurs ongles étaient bleus.

La communauté ébranlée

Dans le village de Pohénégamook, la population est sous le choc, à commencer par l'oncle des deux jeunes victimes, Gino Bélanger.

« Depuis ce matin, j'entendais la nouvelle à la radio, je savais qu'elles étaient dans ce coin et j'espèrais que ce ne soit pas elles », raconte-t-il.

Le ministère des Affaires étrangères canadien a fait savoir samedi que des « agents consulaires du Canada à Bangkok apportent une aide » à la famille et sont en contact avec les autorités locales.

« Nos pensées se tournent vers la famille et les amis des citoyennes canadiennes qui ont perdu la vie en Thaïlande », a déclaré un porte-parole, Claude Rochon, qui a cependant refusé de divulguer plus de renseignements afin de protéger la vie privée des personnes concernées.

En 2009, deux jeunes touristes, l'une Norvégienne et l'autre Américaine, sont décédées dans un hôtel de cette même île, dans des circonstances qui restent à établir. Elles auraient vraisemblablement souffert d'un empoisonnement, selon les médias locaux.

Sur le web

Deux soeurs canadiennes retrouvées mortes dans un hôtel en ...

Le Figaro - Flash Actu : Thaïlande: 2 soeurs canadiennes mortes

2 soeurs canadiennes retrouvées mortes en Thaïlande | Infos.fr