En soirée jeudi, un « tatoo-o-thon » a été organisé pour les personnes désirant immortaliser sur une partie de leur corps le fameux carré rouge. Action relativement réfléchie ou simple coup de tête de gens qui passaient par là, l’événement a attiré quelques dizaines de personnes au parc Émilie-Gamelin, près de l’UQAM, peu avant la 52e manifestation nocturne.

Le «tatoo-o-thon» a été pensé par le blogueur Gab Roy afin « d’immortaliser le printemps et de s’assurer qu’il ne meure jamais ». Celui-ci a d’ailleurs ouvert le bal en se faisant tatouer le premier ce soir sur la poitrine : « Je suis quelqu’un qui donne mon opinion sur internet, je suis un chroniqueur, éditorialiste, humoriste, je touche à tout. On voit plusieurs éditorialistes s’embourgeoiser avec le temps. Moi peut-être que dans vingt temps ça pourra m’arriver, mais un matin je vais me réveiller et me regarder dans mon miroir et faire “oups!” en voyant mon carré rouge tatoué. »

Vers 19 h 45, le «tatoo-o-thon» avait franchi le cap des cent inscriptions. « Je pense qu’on va se rendre jusqu’à épuisement de notre stock. Nous sommes prêts pour 200 tatouages», lance Gab Roy, visiblement heureux de la tournure de l’événement qui avait germé dans sa tête 48 h avant. Pas question pour l’organisateur d’accepter les décharges parentales : seules les personnes majeures et vaccinées pouvaient passer sous les aiguilles. Une contribution de 10$ était demandée afin de payer le matériel stérilisé.

Richard, étudiant en droit à l’UQAM, en est à son tout premier tatouage, et c’est un coup de tête : « Plus j’y réfléchis, plus je trouve que c’est une belle façon de consacrer les 4 mois maintenant qu’on est en train de se tuer actuellement pour une cause à laquelle on croit, donc c’est un souvenir ». Ce dernier ne veut pas s’arrêter à la douleur : « Entre ça pis se faire taper par un policier, c’est beaucoup plus valorisant. »

Isabelle, étudiante en étude littéraire, à l’UQAM et qui se fait tatouer l’omoplate voit en ce geste une manière concrète de marquer le mouvement étudiant : « Le conflit étudiant, ça fait que ça a vraiment marqué ma vie. C’est une manière de m’en souvenir. Je trouve que c’est un beau mouvement, c’est fort, c’est rassembleur. »

L’organisateur précise que les tatoueurs sur les lieux, qui exécutent leur travail bénévolement, sont des professionnels. « On ramasse des fonds pour s’assurer de payer le matériel. On a loué des génératrices, on s’est dit qu’à 200 personnes on rentrerait dans notre argent. S’il reste de l’argent, ça va payer la bière à la fin de la soirée », dit-il en riant. « Ce n’est pas une aventure mercantile. »

Un coup de tête

Quelques curieux rencontrés sur place ont décidé de passer sur la chaise sur un coup de tête, en passant par là. «J'ai vu ça en arrivant ici, et j'ai décidé de le faire. Le carré rouge, ça représente notre époque», a exposé Joël.

D'autres semblaient sur le point de se faire prendre au jeu: «Je pense que je vais me laisser tenter», a soufflé David, 30 ans, qui assistait à la scène les bras croisés.

Les personnes désireuses de se faire marquer à l'encre rouge devaient signer une décharge. Les organisateurs rejetaient tout adolescent âgé de moins de 18 ans, consentement parental ou pas.

«Si les personnes n'ont pas 18 ans, qu'elles n'ont pas de cartes d'identité, on ne fait pas de tatouage», a assuré Gab Roy.

Le blogueur s'était retrouvé au coeur d'une controverse en août dernier après qu'un concessionnaire Kia de Pointe-aux-Trembles eut été incendié à la suite d'une campagne de dénigrement menée sur Internet par M. Roy.

Avec La Presse Canadienne

Loading Slideshow...
  • Carrés rouges tatoués au parc Émilie-Gamelin

  • Carrés rouges tatoués au parc Émilie-Gamelin

  • Carrés rouges tatoués au parc Émilie-Gamelin

  • Carrés rouges tatoués au parc Émilie-Gamelin

  • Carrés rouges tatoués au parc Émilie-Gamelin

  • Carrés rouges tatoués au parc Émilie-Gamelin

  • Carrés rouges tatoués au parc Émilie-Gamelin

  • Carrés rouges tatoués au parc Émilie-Gamelin

  • Carrés rouges tatoués au parc Émilie-Gamelin

  • Carrés rouges tatoués au parc Émilie-Gamelin

  • Carrés rouges tatoués au parc Émilie-Gamelin

  • Carrés rouges tatoués au parc Émilie-Gamelin

  • Carrés rouges tatoués au parc Émilie-Gamelin

  • Carrés rouges tatoués au parc Émilie-Gamelin

  • Carrés rouges tatoués au parc Émilie-Gamelin

  • Carrés rouges tatoués au parc Émilie-Gamelin

  • Carrés rouges tatoués au parc Émilie-Gamelin

  • Carrés rouges tatoués au parc Émilie-Gamelin

  • Carrés rouges tatoués au parc Émilie-Gamelin


Loading Slideshow...
  • AVERTISSEMENT: PHOTOS PEUVENT CHOQUER