Huffpost Canada Quebec qc

La série «Vertige» cause la surprise avec 13 nominations aux Gémeaux

Publication: Mis à jour:
VERTIGESGEMEAUX
Series Plus

MONTRÉAL - La série dramatique «Vertige» a causé la surprise, lundi, en obtenant le plus grand nombre de mises en nomination pour le gala des prix Gémeaux.

L'émission, diffusée ce printemps sur les ondes de la chaîne spécialisée Séries+, a récolté 13 nominations, notamment dans la catégorie de la meilleure série dramatique et de la meilleure réalisation (Patrice Sauvé). Fanny Mallette (premier rôle féminin) et Monique Spaziani (rôle de soutien féminin) sont également nommées pour la série.

«Malgré une moins grande force d'antenne, d'avoir autant de nominations ça veut dire que les jurés ont vraiment fait leur travail, ont vraiment visionné», a indiqué André Dupuy, producteur du Groupe Pixcom qui a produit la série, à la suite de l'annonce des mises en nomination, lundi matin.

Les 12 nominations d'«Apparences» étaient quant à elles plus attendues, la série ayant reçu les éloges du public comme celles de la critique lors de sa diffusion à Radio-Canada. La réalisation de Francis Leclerc et les interprétations d'Alexis Martin, Daniel Parent, Myriam LeBlanc, Benoît Gouin et Nicole Leblanc ont été soulignées. L'auteur Serge Boucher a cependant été ignoré dans la catégorie des meilleurs textes.

L'interprète de Manon dans «Apparences», Myriam LeBlanc, souhaitait voir les textes de Boucher récompensés, et aurait aussi bien aimé disputer le prix du meilleur premier rôle féminin dans une dramatique avec sa collègue Geneviève Brouillette.

«J'ai un gros pincement au coeur que mon amie Geneviève ne soit pas avec moi dans la catégorie. C'était notre figure de proue, tout s'est passé grâce à elle. Si je me suis sentie bien dans cette série-là, si je me suis sentie à l'aise sur le plateau, si je me suis sentie forte, c'était beaucoup parce qu'elle était avec moi. Elle était magnifique, donc je suis un peu déçue», a admis la comédienne, qui pourra toutefois mettre un peu de baume sur ses plaies puisque Brouillette est en lice pour son travail dans la comédie «Mauvais Karma».

Parmi les autres émissions les plus souvent citées pour le gala, on note «Le Gentleman» (11 nominations), «Mauvais Karma» (11 nominations), le «Bye Bye 2011» (10 nominations), «Les Rescapés» (10 nominations), «O'» (9 nominations) et «Tout sur moi» (9 nominations).

«Chaque fois que je lis ces nominations-là, je pense à Louis Morissette, qui travaille tellement fort pour ce "Bye Bye", qui le produit, qui l'écrit, qui joue dedans, qui nous dirige. Je vois les 10 nominations et je suis tellement heureux pour lui», a lancé Joël Legendre, dont le travail d'acteur au «Bye Bye» est souligné par une nomination d'équipe dans la catégorie meilleure interprétation: humour.

Le comédien, qui confie n'avoir jamais rien gagné dans les galas, animera les Gémeaux pour une première fois en septembre, un rôle qu'il prépare depuis une quarantaine d'années.

«À l'âge de quatre ans, déjà, je répétais comme animateur de gala. (...) J'avais cette envie-là d'animer. Je commençais en chantant, en dansant, je faisais des imitations, je parodiais aussi des émissions, des commerciaux, et je dirais que 40 ans plus tard, le gala sera exactement ce que je répétais à l'âge de quatre ans», a-t-il raconté.

Le 27e gala des prix Gémeaux sera présenté le 16 septembre prochain, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. Il sera diffusé en direct sur les ondes de Radio-Canada.