Huffpost Canada Quebec qc

Québec modernisera la loi sur la consigne d'ici la fin de 2012

Publication: Mis à jour:
CANETTE CONSIGNE QUEBEC
SRC

Le gouvernement du Québec modernisera le système de consignation d'ici la fin de l'année 2012, a annoncé le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Pierre Arcand, lors du dévoilement du nouveau plan stratégique de RECYQ-QUÉBEC, dimanche.

La consigne des canettes de bière et de boissons gazeuses passera de 5 à 10 cents, afin de conserver un incitatif significatif pour le consommateur.

L'Association des marchands, dépanneurs et épiciers du Québec (AMDEQ) a salué cette décision, disant y voir une valeur ajoutée pour les consommateurs et un moyen pour ses membres de s'assurer un financement adéquat.

La loi sur la consigne n'a pas fait l'objet de modification importante depuis son entrée en vigueur, il y a 30 ans. Sa modification fait partie du plan d'action de RECYQ-QUÉBEC, l'organisme qui chapeaute la gestion des matières résiduelles dans la province.

Québec a également annoncé qu'elle songeait à élargir la consigne à d'autres contenants similaires, mais a précisé que toute proposition en ce sens se ferait après une évaluation de l'impact potentiel sur les parties concernées ainsi que sur l'efficacité des systèmes de consigne et de collecte sélective.

Sur ce point, l'AMDEQ a tenu à réitérer qu'elle ne souhaite pas une consignation des bouteilles d'eau.

Ce possible élargissement a été déploré par le Conseil canadien du commerce de détail. L'organisme s'est dit inquiet de voir que certains items pourraient être retirés des bacs de récupération, réduisant ainsi selon lui l'autofinancement de la collecte.

Le gouvernement québécois compte aussi s'attaquer aux matières organiques au cours des cinq prochaines années. Quatre millions de dollars seront investis dans ce secteur pour l'année en cours.

Un plan de développement devra ensuite être déposé pour maintenir le même niveau d'investissement pour les cinq années suivantes. Les sommes injectées permettront entre autres de s'assurer que les systèmes de traitement et de collecte des matières ont un rendement maximal.

Pour la présidente-directrice générale de RECYQ-QUÉBEC, Ginette Bureau, il s'agit d'un défi de même ampleur que l'introduction de la collecte sélective. Les subventions devraient entre autres permettre de mener les études nécessaires, et de fournir l'accompagnement requis par les nouveaux projets.

Les autres éléments de la politique de l'organisme concernent le domaine de la construction et de la rénovation, la réduction à la source, les produits de courte de vie et l'achat de produits recyclés.

Parmi les six chantiers de mise en oeuvre, c'est la question des matières organiques et du compostage qui constitue le plus gros de l'effort, selon M. Arcand.

Québec a pour objectif d'arriver à un taux de récupération de 60 %, et le ministre Arcand croit que les nouvelles initiatives permettront de « réduire le sac vert à sa plus simple expression ».


Sur le web

Contenants consignés - RECYC-QUÉBEC

« Consigné là où la loi le prescrit » :pas de consigne - la Consigne

Lois et règlements au Québec - la Consigne

Vrai ou faux: bouteilles vides et consigne | Protégez-Vous.ca

| L'épicerie | zone Télévision | Radio-Canada.ca

La guerre des bouteilles vides