Série finale: les Kings battent les Devils 6-1 et remportent une première coupe Stanley (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
KINGS STANLEY
Getty Images

LOS ANGELES, États-Unis - La troisième fois a été la bonne pour les Kings de Los Angeles.

Dustin Brown, Jeff Carter et Trevor Lewis ont marqué lors d'une punition majeure à Steve Bernier en première période et les Kings ont battu les Devils du New Jersey 6-1, lundi, remportant du même coup une première coupe Stanley en 45 ans d'histoire.

Les Kings avaient atteint la finale en 1993 avant de s'incliner en cinq rencontres face au Canadien de Montréal. Cette fois, ils auront eu besoin de six parties avant de pouvoir soulever la coupe Stanley.

«Vous ne savez jamais. Vous vous rendez au bal, puis vous ne savez pas ce qui peut se produire par la suite, a rappelé Brown. Nous étions plus calmes après les deux défaites. C'était la première fois que cela se produisait depuis le début des séries et nous avons enfin connu un bon début de match.»

Les Devils auront donné une petite frayeur aux Kings en remportant les matchs nos 4 et 5, mais leur tentative de remontée après avoir accusé un retard de 3-0 dans la série a finalement pris fin. Le New Jersey tentait de devenir la deuxième équipe après les Maple Leafs de Toronto en 1942 à remporter la finale de la Coupe Stanley après avoir perdu les trois premiers matchs de la série.

Le point tournant de la finale en 1993 avait été une punition à Marty McSorley pour avoir utilisé un bâton illégal lors du deuxième match. Le Canadien en avait profité pour créer l'égalité avant de gagner la rencontre en prolongation — et les trois matchs suivants.

Cette fois, la rencontre s'est jouée à mi-chemin en première période quand Bernier a écopé une punition majeure et une inconduite de partie pour avoir donné de la bande à Rob Scuderi.

Le défenseur des Kings était posté tout près de la bande à côté de son filet et il a effectué une passe du revers afin de permettre à ses coéquipiers de relancer l'attaque. Bernier est arrivé à toute vitesse et l'a frappé solidement par derrière. Les Kings en ont profité pour marquer à trois reprises et n'ont eu qu'à jouer de prudence par la suite.

Scuderi a quitté la rencontre temporairement. Il est revenu au jeu en deuxième période.

«Vous savez, c'est la soirée des Kings, a déclaré l'entraîneur-chef des Devils Peter DeBoer lorsqu'on l'a questionné sur la punition de Bernier. Si vous voulez me poser une question là-dessus dans environ une semaine, vous aurez droit à mon opinion.»

Carter a ajouté un quatrième but pour les Kings en début de deuxième période. Adam Henrique a répliqué avant la fin de l'engagement pour les Devils. Lewis est revenu à la charge dans un filet désert, alors que le New Jersey a retiré le gardien Martin Brodeur au profit d'un attaquant supplémentaire avec environ quatre minutes à faire au match. Matt Greene a ajouté la touche finale 15 secondes après le deuxième de Lewis.

Le gardien des Kings Jonathan Quick a été nommé joueur par excellence des séries éliminatoires et a donc reçu le trophée Conn Smythe des mains du commissaire de la LNH Gary Bettman.

Quick a été battu une seule fois sur 18 tirs lors du match décisif. À l'autre bout de la patinoire, Brodeur, qui a noté qu'il serait de retour la saison prochaine, a effectué 19 arrêts.

«Nous n'avons jamais perdu notre confiance, a dit Quick. Nous avons dû recevoir un coup au menton, perdre deux matchs, afin d'atteindre notre objectif. Nous nous disions que nous avions besoin d'une autre victoire pour remporter le championnat et nous avions deux chances d'y parvenir. Finalement, nous avons pu le faire à domicile.»

La plus belle sensation

Comme le veut la tradition, Brown a été le premier à soulever la coupe Stanley puisqu'il est le capitaine des champions. Il s'est dirigé vers le centre de la patinoire et a embrassé le trophée argenté. Il a ensuite remis la coupe à Willie Mitchell, un défenseur âgé de 35 ans qui n'avait jamais remporté les grands honneurs.

Mitchell l'a ensuite remise à l'attaquant Simon Gagné, qui a été blessé à plusieurs reprises au cours de sa carrière et qui était revenu au jeu au cours de la finale. Gagné a failli trébucher avant de soulever la coupe Stanley pour une première fois.

Même l'entraîneur-chef des Kings Darryl Sutter a esquissé un large sourire en levant le prix ultime du hockey. Le directeur général Dean Lombardi a aussi finalement levé la coupe après avoir refusé de le faire à deux occasions.

«C'est plutôt génial quand vous avez une avance de trois ou quatre buts avec cinq minutes à faire et que vous savez ce dont les gars sont capables, puis vous commencez à voir la réaction sur le banc, a mentionné Sutter. C'est la sensation... de les voir si heureux et de penser au travail accompli.

«Vous savez que la première chose à laquelle on pense est l'entraîneur? C'est gars-là sont si jeunes, ils auront l'occasion d'essayer de gagner à nouveau.»

Une punition qui fait mal

Les Kings ont commencé le match en lion, mais n'ont pas réussi à déjouer Brodeur avant leur supériorité numérique de cinq minutes.

Posté sur le flanc gauche, Drew Doughty a effectué un tir-passe que Brown a dévié derrière Brodeur à 11:03. Brown est ensuite revenu à la charge à 12:45. Il a récupéré la rondelle dans le coin de la patinoire et est revenu dans l'enclave. Il a été patient et son tir a dévié sur Carter avant de surprendre Brodeur, qui s'était compromis, dans le coin supérieur du côté de la mitaine.

Alors que le Staples Center vibrait déjà, Lewis a fait exploser le toit à 15:01. Doughty a remis en zone neutre à Dwight King, qui fonçait à vive allure. King s'est dirigé vers le filet et Brodeur a d'abord repoussé le tir initial, mais la rondelle a glissé à sa gauche dans la surface réservée au gardien. Lewis était posté là et le défenseur des Devils Andy Greene a tenté de balayer la rondelle hors de danger, mais a frappé le disque et le bâton de Lewis et les Kings menaient alors 3-0.

«J'aimerais pouvoir obtenir une autre chance, a déclaré Bernier. Je ne voulais pas faire mal à mon équipe. Je voulais l'aider. C'est très difficile. Nous avons connu de longues séries. De finir ça de cette manière, ce n'est pas agréable. Mais il n'y a rien que je puisse faire maintenant.»

Patrik Elias est venu bien près de relancer les Devils avant la fin du premier vingt. Lors des derniers instants de la période, il a reçu la rondelle dans l'enclave, mais son tir a frappé la barre horizontale de plein fouet.

Les Kings ont contrôlé le deuxième engagement alors que les joueurs des Devils semblaient plutôt frustré par les événements de la soirée. Après seulement 1:30 de jeu, Brown a remis à Carter, qui venait de sauter sur la patinoire, et l'ancien des Flyers de Philadelphie a déjoué Brodeur du côté du bâton.

On ne pourra pas reprocher aux Devils d'avoir abandonné. Avant la fin du deuxième vingt, Henrique a profité d'une mêlée devant le filet de Quick pour réduire l'écart à 4-1 à 18:47.

Les Kings ont fermé la porte par la suite, profitant de la générosité des Devils, et ont enfin pu amorcer les célébrations.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Les Kings remportent une 1re Coupe Stanley
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Kings de Los Angeles - Wikipédia

La coupe Stanley aux Kings

Intégrale : Le Conn Smythe est remis à Jonathan Quick