Huffpost Canada Quebec qc

Un étudiant arrêté alors qu'il se rendait aux funérailles de sa soeur

Publication: Mis à jour:
MONTREAL POLICE
Getty Images

MONTRÉAL - Un militant étudiant de Montréal a été arrêté lundi par la police alors qu'il se rendait aux funérailles de sa soeur à Saguenay.

L'avocate de Mathieu Girard, Me Véronique Robert, dénonce ce qu'elle qualifie de geste «complètement inhumain».

M. Girard a été intercepté sur l'autoroute 20 à la hauteur de Saint-Hyacinthe. Il était en route pour assister aux obsèques de sa soeur, à Saguenay, en compagnie de sa mère et de son frère.

En entrevue à La Presse Canadienne, Me Robert indique qu'il ne s'agissait pas d'une interception pour une infraction au code de la sécurité routière. M. Girard était directement visé par l'arrestation effectuée par la Sûreté du Québec, à la demande du Service de police de la ville de Montréal (SPVM).

«Il n'y a rien qui justifie une arrestation comme celle-là sur l'autoroute 20. Et encore moins alors qu'il se rendait aux funérailles de sa soeur et que les policiers le savaient», s'indigne Me Robert en spécifiant que son client était facile à trouver et qu'il aurait pu être arrêté autrement.

Mathieu Girard pourrait être accusé de méfaits en lien avec des gestes commis lors de manifestations étudiantes.

«Dans tous les cas d'accusations de méfaits, on fait signer une promesse de comparaître ou on envoie une sommation par la poste. On ne fait pas un spectacle», souligne l'avocate.

Elle fait un parallèle avec l'arrestation d'une autre militante étudiante, Andrea Pilote, la semaine dernière. Quatre voitures de police l'avaient alors interceptée sur le pont Victoria.

«C'est pas comme ça qu'on arrête des gens pour des méfaits, dit-elle. C'est pas des gens qui sont recherchés pour des meurtres, c'est pas des trafiquants de stupéfiants, c'est pas Jacques Mesrine.»

Mathieu Girard avait rencontré des enquêteurs du SPVM samedi, peu après qu'il eut trouvé le corps inanimé de sa soeur de 30 ans, à Montréal.

M. Girard avait alors appelé Me Robert pour lui faire part de ses craintes de se faire questionner par les policiers pour ses participations aux manifestations étudiantes.

«J'ai parlé à une policière sur les lieux pour lui indiquer qu'il s'agissait d'un manifestant, mais je lui ai demandé de ne pas l'interroger compte tenu des circonstances. La policière m'a raccroché au nez», rapporte Me Robert.

Le SPVM a confirmé qu'un militant étudiant avait été intercepté, lundi, à sa demande et qu'il comparaîtra mardi au Palais de justice de Montréal.

Le porte-parole Yannick Ouimet a toutefois indiqué qu'aucun mandat d'arrestation n'avait été émis à l'endroit du suspect.

Interrogé quant au fait que le suspect se rendait aux funérailles de sa soeur, M. Ouimet a indiqué qu'il pouvait tout aussi bien être en train de fuir la justice.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Arrestations en marge du GP de F1
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction