Festival Dédé Fortin: sous le chapiteau de la rue Saint-Cyrille (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
EXUTOIRE
Le groupe Exutoire | Stéphane Michaud

Rien de mieux pour célébrer la relève musicale francophone que de passer par Normandin, au Lac-Saint-Jean, pour prêter l'oreille au Festival Dédé Fortin. La deuxième édition du festival battait son plein du 7 au 9 juin dans la ville où le célèbre meneur des Colocs a passé son adolescence.

À notre passage vendredi soir sous un grand chapiteau « près de la rue Saint-Cyrille », six groupes semi-finalistes tentaient de séduire une foule très « jasante » - mais malgré tout attentive à sa manière - d'environ 600 personnes. Les dés se jouaient lors de courts sets de 15 minutes. Il fallait aussi (et surtout) convaincre les membres du jury, sous la présidence de Mario Pelchat.

C'est que le Festival Dédé Fortin est avant tout une compétition où les finalistes et le grand gagnant se partagent 6000$ de bourses et divers prix de visibilité, comme l'enregistrement d'un simple et sa diffusion sur iTunes.

Et la musique, dans tout ça ?

Le trio St-Pid-Vache a fait fort sourire avec son country-rock-humoristique mignon. Mais une musique mignonne a peu de chance lors d'une compétition. Vanupied et son rock gitan rappelait beaucoup les mélodies des Colocs. Le bonheur de jouer des musiciens était palpable. Le rock atmosphérique et mélodique d'Effet Domino a fait un temps planer les gens. Le chanteur a su joindre le cœur des Normandins en indiquant qu'il chantait aujourd'hui en français grâce à Dédé Fortin.

Les textes parfois assez inspirés d'Exutoire étaient vite oubliés sous des accords directement calqués sur Nickelback. Un spectacle navrant de non originalité. L'arrivée du ska folk punk « franco crash » des Tirebouchons a su dynamiter la foule ; enfin, une véritable et remarquable présence sur scène ! Le groupe vieux de sept ans a de l'expérience derrière la cravate et cela paraissait.

Nous avons malheureusement manqué la prestation de Mordicus, un groupe aux accents d'Oasis.

Sous le coup de 23h, les quatre finalistes ont été annoncés sous les applaudissements nourris : Matante Mutante, Ste-Folie, Mordicus et Exutoire. Ne manquez pas le récit de leur bataille et une entrevue avec le grand vainqueur dans l'édition du lundi du Huffington Post.

L’organisation du Festival Dédé Fortin a défrayé les coûts du voyage de presse de notre journaliste.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Festival Dédé Fortin, 7-9 juin
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Festival Dédé Fortin - Accueil

Festival Dédé Fortin Édition 2012 | Facebook

André Fortin - Wikipédia

Festival Dédé Fortin (@FestDedeFortin) on Twitter