VIDÉOS - Durant sa cavale, Luka Rocco Magnotta s'est filmé à plusieurs reprises et a publié ses vidéos sur YouTube. Trois nouvelles vidéos du tueur présumé sont donc en ligne, une façon pour le dépeceur de Montréal de narguer la population et les enquêteurs à ses trousses.

Contrairement à ses précédentes vidéos, notamment celle du meurtre qu'il a filmé et diffusé sous le nom de "One Lunatic One Icepick", les dernières réalisations de Magnotta n'ont rien de choquant et s'apparentent à de la pure provocation.

LIRE AUSSI » Des colis de restes humains reçus par deux écoles de Vancouver

Toutes trois ont été mises en ligne entre le 3 et le 4 juin, quelques heures avant son arrestation à Berlin. Les autorités canadiennes cherchent à savoir quand et où le suspect a tourné ces vidéos.

"On pense que c'est récent, a déclaré le commandant du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) à La Presse, il faut vérifier les vêtements, les lieux physiques, la police française va nous donner un coup de main. Ce serait très surprenant que ça ait été filmé avant le meurtre", précise-t-il.

"Bonjour à tous mes fans"

"Ça va? Et bonjour à tous mes fans", déclare Magnotta face caméra dans sa première vidéo. Le Canadien de 29 ans y apparaît teint en blond, fumant une cigarette en peignoir sur fond de "La Isla Bonita" de Madonna.

(Cette vidéo n'est pas l'originale. À l'origine l'extrait ne dure que douze secondes)

Sur le second extrait, Magnotta s'est filmé sur la chanson "True Faith" de New Order. Souriant, le Canadien prend la pose vêtu d'un sweat à capuche laissant entrevoir son torse.

Pour sa troisième vidéo, le jeune homme se met en scène en train de regarder par la fenêtre, se dissimulant par moment derrière les rideaux. Sa bande son: "The Great Commandment" du groupe allemand Camouflage.

Trois vidéos, trois chansons

Les trois vidéos ont fait l'objet d'un rapide montage et le choix des chansons ne semble pas aléatoire. "True Faith" de New Order est le morceau qu'a utilisé Magnotta pour le court métrage de son meurtre.

Les trois titres ont également un point en commun: tous sont sortis en 1987. Les enquêteurs n'ont pas précisé si cette année a une signification particulière pour le suspect.

La vidéo du meurtre toujours disponible

Accusé d'avoir tué, démembré et violé la dépouille de sa victime, Magnotta a également filmé les faits. D'une violence insoutenable, les images ont été supprimées du premier site sur lequel elles avaient été publiées. Mais la vidéo "One Lunatic One Icepick" a rapidement réapparu sur d'autres sites et blogs.

Au Canada, la vidéo est hébergée sur un site en Alberta et le SPVM étudie les possibilités pour la supprimer. Mais les enquêteurs cherchent par ailleurs à savoir si Magnotta a commenté la vidéo du crime avant son arrestation.

Autre piste: le tueur présumé pourrait aussi avoir diffusé une vidéo à sa gloire après le meurtre. Un compte YouTube créé le 1er juin a mis en ligne une étrange vidéo de quatre minutes vingt, une ôde à Magnotta mêlant photos et messages de soutien, intitulée "Le tueur à la James Dean. Un homme, une icône".


LIRE AUSSI:

» Luka Magnotta arrêté à Berlin

» Le "dépeceur de Montreal" est venu en France ces derniers jours

» Recherches ciblées de la police française

» La victime de Luka Rocco Magnotta était chinoise

» La police canadienne recherche Rocco Luka Magnotta

» Après un pied, une main envoyée par colis à Ottawa

Loading Slideshow...
  • Une photo de Luka Rocco Magnotta prise par la police de Berlin après son arrestation, rendue publique par le SPVM. (SPVM/PC)

  • Le chef adjoint de la police de Vancouver, Warren Lemcke, annonce qu'une main et un pied ont été livrés à deux écoles primaires de Vancouver le 5 juin, des découvertes liées au meurtre attribué à Luka Rocco Magnotta. (PC/Darryl Dyck)

  • L'école primaire St. George, à Vancouver, où le pied a été expédié. (PC/Darryl Dyck)

  • Les médias devant l'école primaire de False Creek, à Vancouver, où la main a été expédiée. (PC/Darryl Dyck)

  • Une voiture de police transportant supposément Luka Rocco Magnotta quitte le centre de détention de la police de Berlin. (AP/Timur Emek)

  • Le cybercafé de Berlin où Luka Rocco Magnotta a été arrêté, dans le quartier de Neukoelln. (AP/Markus Schreiber)

  • Une image de la caméra de surveillance du cybercafé, lorsque Luka Rocco Magnotta est entré. (AP)

  • Le propriétaire du cybercafé, qui a reconnu Magnotta, attend les policiers qu'il vient d'alerter. (AP)

  • Un groupe de policiers stagiaires entre dans le cybercafé pour interpeller Luka Rocco Magnotta. (AP)

  • Ils escortent Luka Rocco Magnotta à l'extérieur du cybercafé pour le placer en détention. (AP)

  • Le propriétaire du cybercafé, Kadir Anlayisli, qui a reconnu Luka Rocco Magnotta, se tient à côté du poste où se trouvait le suspect. (AP/Markus Schreiber)

  • L'appel mondial lancé par Interpol pour retracer Luka Rocco Magnotta. (AP/Interpol)

  • Luka Rocco Magnotta capté par les caméras de surveillance de l'aéroport Trudeau, où il a pris l'avion pour Paris. (AP/Interpol)

  • Le réfrigérateur de l'appartement de Luka Rocco Magnotta, où il aurait gardé des parties du corps de sa victime. (PC/Ryan Remiorz)

  • Un policier de la GRC transporte dans un sac le colis livré aux bureaux du Parti conservateur, à Ottawa, qui contenait un pied. (PC/Sean Kilpatrick)

  • Luka Rocco Magnotta, visiblement épris de lui-même, a placé de nombreuses photos de lui sur Facebook et sur son site personnel. (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)